Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Jean Max Rakotomamonjy: candidat de dernière heure

Jean Max Rakotomamonjy: candidat de dernière heure

Les observateurs de la vie publique et les gens des médias ne s’attendaient plus à la candidature de Jean Max Rakotomamonjy, président de l’Assemblée nationale, lorsque l’annonce de la cérémonie pour le dépôt de son dossier à la HCC a été rendue publique.

Au moment où il s’est montré à Ambohidahy on aurait pu penser lire les traces d’hésitation chez le candidat, au contraire on a découvert un homme à la fois plein de sérénité que conscient de la charge qu’il porte. Il entend opérer pour le pays une rupture avec le passé. Il a dépoussiéré le concept de décentralisation, au centre de la politique du Leader Fanilo. La décentralisation modernisée grâce à une législation complète et détaillée servira de pivot à la pensée de développement, devant rompre ainsi avec les demi-mesures qui permettent au pouvoir central de tenir en haleine voire en laisse les collectivités décentralisées.

Cependant Jean Max Rakotomamonjy entend rendre à l’État sa toute puissance en l’appuyant sur l’application stricte du droit s’imposant à tous sans que personne ne puisse agir au-dessus des lois ni encore moins en faire dériver l’interprétation. L’Etat de droit et des lois d’assainissement pour l’exercice des activités politiques favoriseront alors à rendre efficace la lutte contre la corruption, aideront à remettre de l’ordre ainsi qu’à appliquer une politique énergique propre à combattre les manifestations d’actions coupables qui provoquent le climat d’insécurité actuelle.

Tout est possible, seul un changement de mentalité et un esprit différent pour entreprendre la gouvernance conditionnent la réussite de tout projet de société. Et ce changement Jean Max Rakotomamonjy s’engage à l’entreprendre, disant s’y soumettre lui-même pour pouvoir l’exiger de tous ceux qui veulent assumer des responsabilités dans les affaires publiques.

 

Rakoto

Les commentaires sont fermées.