Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Fmi- madagascar: la quatrième revue de la Fec en préparation

Fmi- madagascar: la quatrième revue de la Fec en préparation

Marc Gérard succède à Patrick Imam à la tête du Fonds monétaire international (FMI) à Madagascar. Le nouveau représentant de l’institution dans le pays a rencontré Vonintsalama Andriambololona, le ministre des Finances et du budget, hier, dans son bureau à Antaninarenina. Les deux personnalités ont discuté ensemble du programme économique de Madagascar soutenu par la Facilité élargie de crédit (Fec).

Une première rencontre. Le nouveau représentant résident du FMI à Madagascar, Marc Gérard, a effectué une visite de courtoisie au ministre des Finances et du budget, Vonintsalama Andriambololona. Sans surprise, le programme relatif à la poursuite de la Fec, signé en juillet 2016, a été au cœur des discussions.

Après le feu vert du Conseil d’administration du FMI, concernant le décaissement de 44, 25 millions de dollars dans le cadre de la 3e revue de la Fec, la 4e revue dudit programme est en préparation actuellement. A cet effet, des missionnaires du FMI sont attendus à Madagascar le prochain mois. Et les conclusions de cette mission pourraient aboutir au décaissement de 44 millions de dollars avant la fin de l’année, d’après les explications de Patrick Imam en juillet dernier.

Bonne performance

La dernière mission du FMI à Madagascar, en mars dernier, a annoncé une note positive sur les engagements de la Grande île dans le cadre du programme soutenu par la Fec. «Les autorités ont atteint, avec une certaine marge de manœuvre, les différents critères quantitatifs qui leur ont été assignés», a fait savoir  Patrick Imam à ce sujet.

Outre les performances dans le cadre macro-économique, l’ancien représentant résident du FMI dans le pays a précisé, entre autres, «le succès de la mise en œuvre des repères structurels, prévue dans ce programme, dont la publication des listes des projets en Partenariat public privé (PPP) qui ont été signés ainsi que la nécessité de tenir au courant la Banque Mondiale et le FMI en cas de signature de contrats, de gré à gré, par la compagnie d’utilité publique Jirama».

Marc Gérard, qui succède à Patrick Imam, a débuté sa carrière il y a dix ans en Côte d’Ivoire puis en Géorgie, des pays bénéficiaires des programmes du fonds comme la Grande Ile. Avant sa mutation à Madagascar, il était au département Europe du FMI où il occupait le poste d’économiste principal et participait au diagnostic financier des pays de l’est.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.