Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Importation massive de detergent : bientôt une mesure corrective commerciale

Importation massive de detergent : bientôt une mesure corrective commerciale

Suite à l’ouverture d’une enquête en mars dernier, face à l’importation massive de détergent en poudre, l’audition publique organisée par l’Autorité nationale chargée des mesures correctives et commerciales (ANMCC) s’est tenue le 9 août dernier.

Deux entreprises requérantes, 23 sociétés importatrices ainsi que d’autres entités comme le Syndicat des industries de Madagascar (Sim), la Fédération des chambres du commerce et de l’industrie de Madagascar (FCCIM), le Fivmpama, le ministère de l’industrie et du développement du secteur privé ont pris part à cette audition publique.

Les renseignements  collectés au cours de cette rencontre complèteront les informations déjà acquises par l’ANMCC afin de prendre une mesure corrective définitive, relative à l’importation massive de détergeant en poudre dans le pays.

Majoration de 36% sur le droit de douane

Le 6 avril dernier, une mesure de sauvegarde sous forme de majoration de droit de douanes à hauteur de 36% a été prise. Ajouter à cela, les importations de détergent en poudre sont, depuis, soumises à la déclaration préalable permettant de suivre l’évolution du volume d’importation durant la période de l’enquête.

D’après les explications émanant du ministère du Commerce et de la consommation, «Cette majoration de droit de douanes à 36% pourra être révisée et d’autres formes de mesure de sauvegarde pourront être envisagées». A noter que la mesure de sauvegarde définitive durera 4 ans et elle est prorogeable.

Requête de deux sociétés productrices

A titre de rappel, la branche de production nationale de détergent en poudre, constituée par la Société Savonnerie tropicale et la société SIGMA, a déposé auprès de l’ANMCC  une requête, le 12 février dernier, pour demander l’application d’une mesure de sauvegarde.

A ce sujet, le ministère du Commerce de rajouter que «L’examen de la requête a abouti à sa recevabilité, étant donné que les renseignements présentés sont suffisants pour justifier l’ouverture de l’enquête le 09 mars. Des notifications et des questionnaires ont été envoyés aux parties intéressées connues par l’Autorité afin de collecter des informations pertinentes autour de l’importation du produit, objet de l’enquête. Et, dans le but de s’assurer de la qualité des informations recueillies, des visites de vérification ont été effectuées auprès des requérants».

En outre, tous les renseignements présentés par les parties intéressées au cours de cette audition publique seront pris en compte en vue de la détermination finale. Les parties intéressées peuvent soumettre des commentaires écrits avant le 17 août à l’ANMCC et auront 15 jours pour émettre leurs commentaires avant la prise de la mesure définitive.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.