Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Paludisme : quatrième cause de mortalité

Paludisme : quatrième cause de mortalité

Le paludisme demeure un problème de santé publique. Durant ces six dernières années, le taux de prévalence du paludisme n’a cessé d’augmenter, car le nombre de districts touchés par la maladie a connu une hausse, en passant de 48 en 2013 à 56 en 2015. A ce propos, le ministre de la Santé, Harinirina Yoel Rantomalala, rappelle que « le paludisme constitue la quatrième raison de consultation dans les centres de santé et hôpitaux et la quatrième cause de mortalité ».

C’était samedi dernier, à l’occasion de la cérémonie de lancement officiel de la campagne de distribution en masse de moustiquaires imprégnées d’insecticide à effet durable (Mid), qui s’est déroulée dans la Commune rurale d’Anosy Tsarafara, dans le district de Farafangana, région Atsimo Atsinanana.  Une cérémonie placée sous l’égide du ministère de la Santé et des partenaires techniques et financiers, tels que l’USAID, PSI, OMS et l’Unicef…

Plus de 21 millions de bénéficiaires

Cette campagne, qui se fait tous les trois ans, touche cette année 106 districts. D’après le directeur du Programme national de la lutte contre le paludisme (PLNP), Dr Nambinisoa Mauricette Randriamananjara, « Elle sera réalisée en deux étapes, le premier sera mené dans 54 districts à partir de ce jour et le second dans les 52 districts restant à partir du 3 septembre ». Pour cette édition, 13.129.500 Mid seront distribuées à plus de 21 millions de personnes dans les districts cibles, dont 6 millions ont été offertes par le projet President’s Malaria Initiative/ Usaid et les plus de 7 millions, par le Fonds mondial.

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.