Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Approvisionnement en electricite : deux centrales en cours de réhabilitation à Antsirabe

Approvisionnement en electricite : deux centrales en cours de réhabilitation à Antsirabe

 

La centrale thermique HFO d’Ambalavato et la centrale hydroélectrique d’Ambohimanga Manandona Antsirabe sont en cours de réhabilitation. Une fois remises en état, ces deux centrales offriraient 10 MW pour la Ville d’Eaux. C’est ce qu’a fait savoir Henri Randriamanana, directeur général des opérations de la Jirama lors d’une descente sur les lieux samedi dernier.

La réhabilitation de la centrale thermique HFO d’Ambalavato a été confiée à la société turque, Vestop Energy, avec un contrat d’affermage de 10 ans. «Avec une puissance installée de 7,5 MW, la puissance disponible n’a pas dépassé les 1,2 MW et ce, depuis près d’un an. En phase d’essai actuellement, cette unité de production est prévue être opérationnelle d’ici une semaine», a indiqué Henri Randriamanana. Il a expliqué, en outre, que la Jirama qui devra fournir le fuel lourd, achète le kilowatt à 1 cent de dollars. La production de la centrale sera également injectée sur réseau interconnecté d’Antananarivo (Ria).

Par ailleurs, la centrale hydroélectrique d’Ambohimanga à Manandona, construite en 1932, dispose d’une puissance installée de 1,4 MW mais la puissance disponible actuelle est de 200 kW. «Ainsi, la centrale sera modernisée pour pouvoir produire dans les 12 mois à venir 3 MW. Toutes les machines seront remplacées. Et après trois ans, une autre centrale de 4 MW sera également installée à coté pour pourvoir disposer  de 7 MW», a fait savoir le directeur général des opérations de la Jirama. Les travaux seront assurés par la société turque Vespower  suivant un autre contrat d’affermage de 12 ans, signé jeudi dernier entre les deux parties.

Selon toujours ce responsable de la Jirama, «Si nous cherchons à faire baisser le prix de l’électricité, le plus rentable et le plus assuré pour la Jirama et le pays reste l’hydroélectricité, même si cela nécessite de gros investissements et du temps». En effet, pour le projet Manandona, la Jirama achètera le kW à 0,4 cent de dollars.

Autres projets

D’autres projets sont également en gestation dans la région Vakinankaratra. Comme l’a indiqué en outre Henri Randriamanana, un accord pour la construction d’une centrale solaire de 5MW, avec une société allemande, vient d’être signé la semaine dernière. Aussi, la rénovation de la centrale hydroélectrique de Sahanivotry débutera bientôt avec Tozee Green.

Dans l’ensemble des projets, le renforcement de capacités et le transfert de technologie pour les techniciens de la Jirama font partie du contrat. Ce responsable a toutefois tenu à préciser qu’il ne s’agit nullement d’une privatisation de la Jirama, mais vu la dette de cette dernière qui s’élève actuellement à 900 milliards d’ariary, la solution reste le partenariat avec le secteur privé.

Amélioration de la distribution

L’augmentation de la production est une chose mais l’amélioration de la distribution en est une autre. D’où, les projets d’installations de nouveaux matériels pour réduire les pannes techniques, notamment le règlement des nouveaux branchements.

Pour Antsirabe, 903 branchements sont à réaliser, 519 nouveaux compteurs ont été installés en un mois et les 384, à faire d’ici la fin du mois d’août. Par ailleurs, la Jirama enregistre actuellement 23.000 branchements en instance dans tout Madagascar. «Nous disposons actuellement de 33.000 nouveaux compteurs. 30.000 autres devraient arriver la semaine prochaine. Nous faisons également un appel d’offre pour 50.000 autres et en 2019, nous envisageons un projet d’extension avec 250.000 compteurs», a noté Henri Randriamanana.

Arh.

Les commentaires sont fermées.