Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Vatovavy : le RGPH3 revient sur le tapis

Vatovavy : le RGPH3 revient sur le tapis

Les problèmes liés aux arriérés des salaires des agents employés lors du RGPH3 se poursuivent, malgré le début des paiements effectués actuellement. Le groupe Manakara-Politique a révélé sur les réseaux sociaux que des agents recenseurs du district de Manakara déplorent des manœuvres opérées par des cadres du projet contre le paiement de leur dû.

Les agents recenseurs continuent de souffrir le calvaire, des semaines après l’expiration de leur contrat de prestation. La plupart de ces employés dénoncent des tentatives de rackets dont ils sont victimes actuellement, suite au paiement des 60% de reliquat de leurs salaires auprès d’une banque de Manakara. «Le mode opératoire des auteurs de ces indélicatesses financières est très simplifié par leur position privilégié dans cette opération menée conjointement avec des employés la banque», ont-ils révélé, puisqu’ils connaissent le calendrier de paiement établi, en tant que responsables de la transmission de la liste des employés auprès de cet établissement financier chargé du paiement des arriérés de salaires des agents recenseurs dans le district. Le calendrier élaboré par les représentants de l’Instat de Manakara et cette banque partenaire a prévu initialement une liste de 70 agents par commune pour coordonner le paiement des 1.500 employés déployés dans le district. Des noms auraient été remplacés pour avantager ceux qui se sont soumis à ce système de racket et de corruption, selon le groupe Manakara-Politique ayant déniché l’information.

Manou

Les commentaires sont fermées.