Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Destination touristique : Nosy Iranja reconnue à sa juste valeur

Destination touristique : Nosy Iranja reconnue à sa juste valeur

La redynamisation économique et touristique de Nosy Iranja est sur la bonne voie. L’inauguration officielle du site aménagé s’est déroulée le 1er août.

Classée parmi les destinations phares de l’Ile aux Parfums, Nosy Iranja se situe au sud-ouest de Nosy Be. Ces deux îles sont reliées par un banc de sable blanc et fin, recouvert à marée haute et découvert à marée basse.

Et les travaux d’aménagement conjointement entrepris par l’Office du Tourisme de Nosy Be, la commune de rattachement, les collectivités locales, les opérateurs locaux et les organes engagés dans la préservation des sites naturels ont justement pour objectif de redonner sa lettre de noblesse à cette ile paradisiaque.

Désormais, une collecte de droits d’accès sera effectuée sur le site. «Le ticket d’entrée est fixé à 7.000 ariary, que ce soit pour les touristes nationaux ou pour les étrangers. Les droits  récoltés serviront à améliorer la qualité des prestations touristiques sur les lieux, à savoir la mise en place des infrastructures sanitaires et des indications de repérage pour les visiteurs», détaille Henintsoa Ravelonarivo, directrice exécutive de l’Office du Tourisme de Nosy Be.

Dans le même registre, la collecte de ce fonds profitera également aux habitants de Nosy Iranja, qui seront d’ici peu dotés de sanitaires publics et d’un appui au fonctionnement des établissements scolaires et du dispensaire locaux. Une association de bénévoles est actuellement à pied d’œuvre pour former la population locale sur  le recyclage et la gestion des déchets.

 Nosy Iranja compte près de 200 résidants. Au minimum, 150 personnes par jour débarquent dans l’île tout au long de la haute saison touristique.

Joachin Michaël

 

Les commentaires sont fermées.