Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Planification spatiale marine : deux experts internationaux  dans son murs

Planification spatiale marine : deux experts internationaux  dans son murs

La mise en place de la planification spatiale marine malgache est sur la bonne voie. A ce sujet, le ministère de l’Aménagement du territoire et des services fonciers (MATSF), en collaboration avec le ministère des Ressources halieutiques et de la pêche et plusieurs partenaires techniques et financiers (PTF), lance une série de formations impliquant toutes les parties prenantes dans ce secteur, à partir de ce mois.

Le premier atelier à l’endroit des 24 techniciens, issus des ONG et autres acteurs dans la région de Diana, a commencé depuis mardi et prend fin ce jour au Motel Anosy. Sur ce point, l’Etat a fait appel à Armelle Jung, experte et consultante en matière de mise en place de Planification spatiale marine (PSM) en Europe et de Kendall Jones, expert PSM au niveau de Wildlife conservation society (WCS)

Concrètement, cet atelier consiste à former les techniciens malgaches à l’utilisation des outils de planification spatiale maritime. A leur tour, ils vont appuyer leurs départements respectifs durant la phase de mise en œuvre du projet. Le second atelier qui se tiendra du 6 au 8 août sera consacré à l’étude du cas de Nosy Be.

En effet, la planification de l’espace maritime fait partie intégrante de l’aménagement du territoire national, selon les articles 6 et 7 de la Loi portant Orientation de l’aménagement du territoire (Loat) du 3 février 2016.

«  La mise en œuvre de ce projet permettra de répondre au souci de l’Etat d’assoir une bonne gouvernance sur l’intégralité du territoire », a fait savoir un responsable au niveau du MATSF.

Depuis septembre 2017, le MATSF et le secrétariat d’Etat chargé de la mer (Semer) sont mandatés pour mettre en place et gérer conjointement le PSM à Madagascar.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.