Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Logistique humanitaire : un atelier de simulation en situation d’urgence

Logistique humanitaire : un atelier de simulation en situation d’urgence

Un atelier sur la logistique humanitaire, suivi d’un exercice de simulation en situation d’urgence, se déroule depuis hier jusqu’à vendredi, au le Pavé Antaninarenina.

Cette concertation fait suite à la collaboration, engagée depuis le mois de mai dernier, entre le Cluster logistique du Pam au niveau mondial et le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC). L’objectif étant le renforcement de capacités de gestion de l’information, afin de rendre plus performante la plateforme et la coordination des activités en préparation aux urgences logistiques, au niveau de la communauté humanitaire à Madagascar.

Enormes pertes

En effet, de source auprès du BNGRC, Madagascar est l’un des pays les plus exposés aux catastrophes naturelles dans le monde. Au cours de ces 37 dernières années, le pays a connu 50 désastres naturels affectant cumulativement plus de 12 millions de personnes et causant des dommages estimés à 1 milliard de dollars.

Rien que pour le cyclone, la Grande île est frappée en moyenne par 1,5 tempête tropicale, en sus des graves sécheresses, notamment dans le Grand sud et les épidémies comme la peste.

Surmonter les lacunes

L’exercice de simulation d’urgence durant l’atelier permet ainsi d’identifier les lacunes opérationnelles et de définir avec les participants, comment surmonter et atténuer conjointement les risques identifiés ?

En outre, cette approche vise à établir une plateforme de discussion entre la communauté humanitaire et à discuter ouvertement sur les défis actuels et les mesures à prendre lors des prochaines étapes.

Environ une soixantaine de participants issus de la communauté d’intervenants logistiques à Madagascar et des observateurs venant des pays voisins ainsi que des experts internationaux se réunissent à cet atelier.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.