Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans

Le 14 juillet à Tamatave

Après la revue des troupes de la garnison passée

par le Commandant Muller, l’Administrateur-Maire M. de Laborderie a prononcé l’allocution suivante :

Mon Commandant,

Permettez-moi, au nom de la ville de Tamatave, de vous adresser encore une fois tous nos remerciements et tous nos compliments pour le beau spectacle patriotique que vous venez de nous donner.

Malgré les difficultés de diverse nature, malgré le nombre restreint de vos collaborateurs si dévoués, vous avez su maintenir intact le brillant renom des troupes de Tamatave dont nous venons d’admirer la tenue et la belle allure.

Certes nous eussions aimé applaudir les nombreux effectifs que vous nous avez présentés l’an dernier à pareille époque, mais ceux-là sont allés grossir les légions des héroïques défenseurs de notre sol en même temps que de la liberté et du droit.

Ayant sous les yeux les exploits gigantesques et à jamais immortels de leurs aînés, ils n’ont pas voulu être en reste de bravoure et nous avons appris récemment la brillante conduite des troupes malgaches lors des formidables assauts que viennent de nous livrer les barbares.

Nous savons d’avance que les contingents de Tamatave n’ont pas été les derniers à se distinguer et nous n’oublions pas que c’est sous votre impulsion qu’ils furent formés et entraînés.

Aussi sommes-nous heureux de vous adresser nos félicitations, à vous, Commandant, et à vous brillants officiers, sous-officiers et soldats.

Le Commandant Muller a répondu à M. l’Administrateur-Maire par l’improvisation que nous donnons ci-après.

Monsieur l’Administrateur,

Très touché par les paroles aimables et élogieuses que vous venez de m’adresser, je vous en remercie sincèrement ; si j’ai eu quelque mérite à faire ce que je considère comme mon devoir, une part des éloges doit revenir à l’élément civil et militaire qui dans ses relations a facilité mon service. Aussi je puis vous assurer que les aménités qu’a eues pour moi la société de Tamatave, la sympathie que vous m’avez toujours témoignées, Monsieur l’Administrateur, sympathie que vis-à-vis de vous partagent tous ceux qui vous connaissent, seront, à la suite de ma carrière militaire bientôt expirée, le dernier et le meilleur souvenir.

 

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

Les commentaires sont fermées.