Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Gare routière : fasan’ny karana, les manifestations suspendues

Gare routière : fasan’ny karana, les manifestations suspendues

Les manifestants de la gare routière Fasan’ny Karana ont décidé de suspendre leur grève contre leur futur déplacement à la nouvelle gare routière d’Ambohimanambola. Depuis ce week-end, des négociations sont effectivement en cours avec leur ministère de tutelle, représenté par l’Agence des transports terrestres (ATT).

Le surplus de dépenses qui est engagé à la fois par les transporteurs et leurs usagers pour rejoindre la nouvelle gare, ainsi que l’avenir incertain des occupants déflatés de la gare routière du Fasan’ny Karana, comme les marchands, les gargotiers, rabatteurs, et même des guichetiers, sont, entre autres, au cœur de la discussion. « Pour aller de 67 Ha à Ambohimanambola, il faut prévoir au moins dans les 30.000 ariary en taxi. C’est beaucoup plus que le montant du frais pour se déplacer à Fianarantsoa », a souligné, samedi dernier, un responsable d’une coopérative. Et lui de poursuivre que, « Le déplacement définitif à Ambohimanambola dépend ainsi de l’accord établi entre nous et l’ATT, à l’issue de ces négociations. Le cas échéant, nous resterons toujours au Fasan’ny Karana ».

Un avis non partagé

Il convient de noter toutefois qu’une partie des coopératives du Fasan’ny Karana sont contre cette manifestation. « Grâce au guichet unique, nous sommes enfin libérés de l’emprise des guichetiers qui sont en général des secrétaires des coopératives», a fait savoir un président de coopérative du Fasan’ny Karana. D’après ses explications, ces derniers profitent de leur poste au sein de la coopérative pour fixer selon leur vouloir les montants à déduire des frais des passagers et empochent la différence, cela en sus des 10% convenus. «Dans cette basse manœuvre, ils travaillent de pair avec les rabatteurs pour s’enrichir sur notre dos », a souligné notre interlocuteur.

Sera R.

Les commentaires sont fermées.