Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

FIMPIMA: une pépinière pour les jeunes orateurs

FIMPIMA: une pépinière pour les jeunes orateurs

587 jeunes rhéteurs viennent étoffer l’effectif de l’Association des orateurs malgaches, du  Fimpima section Antananarivo.

Au terme de dix mois de formation, des orateurs venus de la région Analamanga, Bongolava et Itasy ont reçu leurs parchemins sous un tonnerre d’applaudissements et une représentation de hira gasy, samedi dernier à Analamaitso Analamahitsy. Ils sont répartis respectivement dans  la catégorie « Taniketsa »,

« Takalo », « Mpandalina » et notamment « Mpiofana », qui occupe la majorité de cette promotion, baptisée Rafidy Ravelomanantsoa, qui fut uns des illustres fondateurs du Fimpima, il y à de cela 55 ans. La jeunesse a été aux premiers rangs cette année. « Par rapport à l’année précédente, le nombre des jeunes inscrits a connu une hausse », se félicite Maholy Nirilala Ramarolahy, directeur des études et de recherche en langue au sein du Fimpima.

 Cet évènement marque la fin de mandat du président et des membres du bureau du Fimpima,  après 4 ans de bons et loyaux services.

Une rencontre entre le syndicat des artistes et le ministère de tutelle s’est déroulée au début de ce mois-ci

à la bibliothèque nationale d’Anosy, à l’occasion de laquelle une communauté d’orateurs a fait part de son intention d’introduire le « kabary » dans le programme scolaire. « Il faut reconnaître que le kabary, en plus d’être un art en soi, fut l’école de la vie dans une époque où l’écrit n’avait pas encore eu sa place dans la société malgache. Pour ainsi dire que l’éducation et l’art oratoire sont deux choses complémentaires », conclut Rainibemirindra Andriamanalinarivo, président du Fimpima, section Antananarivo.

Joachin Michaël

Les commentaires sont fermées.