Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Projet TATOM: un schéma directeur prévu en avril 2019

Projet TATOM: un schéma directeur prévu en avril 2019

Lancé en janvier 2017, le projet d’élaboration du schéma directeur pour le développement de l’axe économique Antananarivo-Toamasina (Tatom) prend forme. Hier s’est tenue, à l’hôtel Ibis Ankorondrano, la troisième réunion du Comité national de pilotage du projet en vue de présenter le rapport intérimaire y afférent.

C’est à cette occasion que Christine Razanamahasoa, ministre de l’Aménagement du territoire et des services fonciers (MATSF), a annoncé l’établissement d’un rapport final du schéma directeur pour avril 2019, composé des deux plans d’urbanisme pour Antananarivo et Toamasina ainsi que du plan de développement des transports et d’aménagement de l’axe Antananarivo-Toamasina.

Ce projet d’un montant prévisionnel de 3,5 millions de dollars est financé par le gouvernement japonais dans le cadre de son Aide publique au développement (APD). Tatom touche trois régions, à savoir Analamanga, Atsinanana et Alaotra Mangoro, soit 37 communes de la capitale et 4 de la ville portuaire sans oublier les communes de la RN 2.

Du côté économique, Tatom est lié au projet d’extension du port de Toamasina dont la pose de la première pierre a eu lieu en avril dernier, a rappelé Ichiro Ogasawara, ambassadeur du Japon à Madagascar. « Comme plus de 80% des marchandises débarquées au port de Toamasina sont acheminées vers la capitale, il est impératif d’augmenter la capacité du transport entre ces deux villes d’une manière proportionnée », a-t-il souligné.

Ce qu’a confirmé effectivement Gérard Andriamanohisoa, directeur général de l’Aménagement du territoire: « L’extension de port de Toamasina vise à tripler sa capacité de traitement d’ici 2024. Il faudrait également augmenter la capacité de transport des marchandises entre les deux agglomérations », a-t-il expliqué.

Propositions de projets prioritaires

La réunion d’hier marque une étape dans le processus de finalisation de plans d’urbanisme directeurs pour Antananarivo et Toamasina. Elle a associé tous les membres du Comité de pilotage issus du secteur public et privé, les acteurs de développement concernés, les représentants de différents départements ministériels ainsi que les responsables des collectivités territoriales concernées.

Cette réunion permet également à l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica) de clarifier sa vision et ses stratégies de développement. Cette dernière saisira de ce fait cette opportunité pour proposer des projets prioritaires pour chaque zone d’études, à savoir les agglomérations d’Antananarivo et de Toamasina ainsi que l’axe économique.

Par ailleurs, à la suite des recommandations initiales relatives au projet, une autre mission de la Jica a été conduite, la semaine dernière, pour lancer une étude préliminaire à la réhabilitation de deux ponts sur la RN2 au niveau de Moramanga, a fait savoir Yohei Funakoshi, de la Jica Madagascar.

Arh.

Les commentaires sont fermées.