Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Kiosque solaire: le rêve devenu réalité

Kiosque solaire: le rêve devenu réalité

Visiter des cités touristiques phares du pays dans les régions de Toamasina, Mahajanga ou Nosy Be, c’est le rêve de tous les enfants, notamment les écoliers de Tsitakondaza, un village situé dans la commune de Fihaonana, district d’Ankazobe.

Grâce à un kiosque solaire, ils ont l’occasion de visiter la Grande île à travers les images diffusés et de connaître dans ce sens les actualités en vogue au pays. En effet, depuis décembre dernier, des séances de projection de films pédagogiques sont intégrées dans le programme des écoles préscolaire et primaire publiques de cette localité.

Cela est possible, grâce à l’initiative de deux associations suisse et française,à savoir, Amadea œuvrant dans le développement durable et CEAS, renommée pour des projets d’installation de centres hydroélectriques. A noter que ce kiosque solaire d’une puissance de 1,5 KW.

 «Les écoliers doivent pouvoir vivre ce qu’on leur enseigne», souligne le responsable pédagogique au sein de l’association Amadea, Bonheur Davidson Rakotondravaly.  Et même les habitants profitent de cette opportunité tout le soir dans la cour d’école, désormais bien éclairée, pour se partager les nouvelles de la journée.

L’électricité  change la vie

Construit au centre du bourg le kiosque de Tsitakondaza, en fait une maisonnette. Et à la place des bougies qui leur coutaient 500 ariary, les 400 habitants de la localité utilisent en fait une lampe rechargeable à 200 ariary par jour. «L’objectif est de pouvoir assurer la survie du projet par la location de ces lampes. Les recettes serviront en partie à la maintenance des lampes et du kiosque, mais également au fonctionnement de l’école». a déclaré le chef de projet de l’Amadea, Patrick Johannes

Du coup, ce kiosque crée d’emplois. «Grâce à l’électricité, je propose des travaux de photocopie, de saisie ou des photos d’identité. En saison chaude, on vend des clarinettes, du jus naturel et du yaourt conservés dans un congélateur», a déclaré Nantenaina, un père de famille de 29 ans qui a vu sa vie s’améliorer en un clin d’œil.

Nadia Raonimanalina

Les commentaires sont fermées.