Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Élections: l’UE octroie 1.700.000 de dollars

Élections: l’UE octroie 1.700.000 de dollars

Après le gouvernement, c’est l’Union européenne qui affirme son soutien au processus électoral. Antonio Sanchez-Benedito annonce ainsi la contribution de son institution à plus d’un million sept cent mille  de dollars dans le Sacem.

1.777.251 de dollars pour être plus précis, tel est le montant octroyé par l’UE pour soutenir le cycle électoral à Madagascar (Sacem). Hier à Nanisana, une signature de convention a été officialisée entre l’UE, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).

«Avec cet appui, l’UE réaffirme son ferme soutien à la tenue d’élections crédibles et inclusives dans le cadre constitutionnel, ainsi que son engagement pour le renforcement de la démocratie à Madagascar», a déclaré l’ambassadeur de l’UE, Antonio Sanchez-Benedito.

«Cette contribution au projet Sacem est complémentaire d’autres actions financées par l’UE en appui au processus électoral, mises en oeuvre par l’intermédiaire des organisations de la société civile », a-t-il ajouté. En effet, l’UE a déjà appuyé d’autres activités relatives aux scrutins à hauteur de près d’un million d’euros, notamment dans la prévention des violences liées aux élections.

Engagement

La représentante du Pnud, Violette Kakyomya, a tenu à remercier l’initiative de l’UE à travers sa contribution. Elle y voit,  «l’engagement de la communauté internationale à accompagner Madagascar dans ce processus électoral, qui est la priorité du Gouvernement».

Violette Kakyomya a encouragé les différents partenaires techniques et financiers à poursuivre et intensifier leur implication dans le financement du processus électoral à Madagascar, afin de résorber autant que possible le gap budgétaire existant et envisager sereinement la suite des opérations. Cela, dans le but de contribuer à la consolidation de la démocratie et la promotion d’un processus électoral apaisé.

L’UE et le Pnud félicitent ainsi le gouvernement d’avoir pris l’initiative de fixer la date des élections, mais également d’avoir pu trouver un consensus. «La situation actuelle démontre qu’il y a toujours une fragilité, des tensions et des méfiances, c’est la raison pour laquelle il faut renforcer les efforts», a souligné l’ambassadeur de l’UE en constatant la volonté des parties malgaches à aller dans ce sens.

La représentante résidente du Pnud a indiqué qu’à près de quatre mois du premier tour de scrutins, nous devons rester plus que jamais focalisés. Quant à la Ceni,  elle se dit rassurée par rapport à l’avancée du processus.

«Le financement des élections nécessite non seulement des contributions intérieures, mais aussi extérieures pour la bonne conduite du processus électoral», a rappelé pour sa part sa part le patron de la Ceni, Hery Rakotomanana.

Tahina Navalona

 

Les commentaires sont fermées.