Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

SAVA: la préservation de la qualité de la vanille en étude

SAVA: la préservation de la qualité de la vanille en étude

Les acteurs de la filière  s’activent  dans les régions de production pour la mise en place de stratégies afin de maintenir la qualité marchande de la vanille de Madagascar. Outre les actions menées par le GPAS, les planteurs des régions Analanjirofo et Sava ont décidé de se regrouper en association.

La création d’une association pour les planteurs de vanille des régions Sava et Analanjiirofo est confirmée actuellement. Des agriculteurs représentant les futurs adhérents ont révélé que la décision découle de la situation qui leur porte préjudice depuis la hausse du prix du produit sur le marché mondial.

Les acteurs à la base de la filière vanille ont d’ailleurs dénoncé une pratique commerciale profitant plus aux intermédiaires et autres grands opérateurs qu’aux producteurs qui ne jouissent que d’une infime partie de la manne constituée par les transactions liées à leurs efforts.

Le prix flambe

En fait, si des analystes ont estimé que le prix de la vanille malgache a augmenté de 1.500% en cinq ans, en passant de 20 à 600 dollars le kilogramme, les planteurs ne bénéficient que de 5 à 10% de la valeur marchande finale. L’association aura pour mission alors de revaloriser les conditions économico-sociales des producteurs de vanille de ces régions pour les motiver à améliorer la qualité en conformité aux normes du marché international.

Dans un objectif commun de préserver la qualité marchande de la vanille produite dans la région Sava, le Groupement des préparateurs et acheteurs de vanille de Sava (GPAS) qui s’est investi dans ce cadre, a concédé la récolte avant l’ouverture de la campagne, prévue à la mi-juillet, sous conditions  de différentes procédures inhérentes à la charte régionale de la vanille mise en place à cet effet.

Manou

Les commentaires sont fermées.