Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Composition du gouvernement de consensus . le chef de l’Etat temporise

Composition du gouvernement de consensus  . le chef de l’Etat temporise

La nomination des nouveaux membres du gouvernement attire maintenant toute l’attention. Sauf qu’au niveau de la présidence, il semble que rien ne presse, malgré que le chef de l’Etat reste toujours sous le coup d’une déchéance en cas de non concrétisation de la décision de la HCC.

Alors que la composition du futur gouvernement fait l’objet d’une attente particulière, après la nomination du Premier ministre, le chef de l’Etat tente encore de temporiser vu le délai imposé par la Haute cour constitutionnelle.

En effet, selon des sources concordantes,  Hery Rajaonarimampianina envisage de faire un déplacement au Canada en cette fin de semaine.  Alors que la décision de la Haute cour constitutionnelle (HCC) stipule que la mise en place d’un nouveau gouvernement devrait intervenir sept (7) jours pour compter de la nomination du Premier ministre.

«Le président de la République nomme les ministres sur proposition du Premier ministre, dans un délai de sept (7) jours pour compter de la nomination du Premier ministre, (…)»,  précise l’article 6 de la décision de la HCC. Ce qui signifie que les nouveaux membres du gouvernement Ntsay devraient être nommés  au plus tard en début de la semaine prochaine.

En dépit de cette échéance, paraît-il que le Chef de l’Etat aurait l’intention d’effectuer ce déplacement à l’extérieur. Pourtant, toujours selon notre source, les clés de répartition auraient été déjà bouclées en début de semaine par les forces politiques présentes, à l’Assemblée nationale.

«Les chefs de parti à la Chambre basse attendent juste un appel du président pour une consultation. Sauf que jusqu’ici (hier), il ne l’a pas encore fait», explique notre interlocuteur.

Le HVM risque gros

A ce titre, le Chef de l’Etat, déjà en mal de popularité, joue encore gros. Il est toujours sous le coup d’une déchéance en dépit de la constations de l’absence de la Haute cour de justice (HCJ). D’ailleurs, les juges constitutionnels ne se sont pas encore  prononcés sur ce point.

En réalité, la mise en place d’un gouvernement consensuel est une bouffée d’oxygène pour le Chef de l’Etat. Il ne devrait donc pas rater le coche, en suivant au pied de la lettre la décision de la HCC et de sortir par la grande porte.

Ravalo à Londres !

Pire encore, selon toujours notre source, l’ancien Chef de l’Etat Marc Ravalomanana se serait lui aussi envolé pour Londres pour des raisons qui échappent aux observateurs alors que la situation est encore confuse dans  le pays.

Autant croire que l’intérêt supérieur de la nation et du peuple malgache ne semble pas être leur priorité, contrairement à leur déplacement à l’extérieur dont l’objet ne concerne nullement le  citoyen lambda.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.