Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Les nouvelles en deuil : Rojo Nantenaina raccroche sa plume

Les nouvelles en deuil : Rojo Nantenaina raccroche sa plume

Même les mots justes sont faibles pour décrire cette immense peine,  cette profonde tristesse et ce grand chagrin. La vie paraît bien courte, mais partir subitement à l’âge de 27 ans, en laissant son épouse veuve et son unique garçon de 6 ans orphelin de père, est l’une des pires existences qui soient, que nul ne souhaite d’ici bas.

Rojo Nantenaina Andriatsarahoby, journaliste sportif de Les Nouvelles pendant 5 ans, a raccroché sa plume au petit matin, lundi, après avoir été évacué à l’hôpital. La mauvaise nouvelle est tombée, semant la consternation générale. Plus qu’un ami, un frère et collègue, «Méssié», venant de Monsieur, comme on aimait le surnommer, a tiré sa révérence dans la fleur de l’âge. Tout le monde, en larmes, n’en revenait pas, surtout ceux qui ont encore travaillé avec lui cette nuit-là. La vie nous réserve des fois une grande surprise.

Rojo n’était pas qu’un bon journaliste, un rédacteur pointu, il était aussi un homme du métier qui avait le sens de l’humour. Des fois taquin, parfois rebelle ou obéissant, «Méssié» laisse un grand vide derrière lui. Des anecdotes, les meilleurs moments partagés ensemble,  à remémorer comme souvenirs du bon vieux temps en sa mémoire, on en a beaucoup.

Etudiant brillant de l’Ecole supérieure spécialisée de Vakinankatra (Essva) à Antsirabe dans les années 2010, «Rojo Nantenaina était cet élève ambitieux  et cultivé qui se singularisait parmi ses pairs» se souvient Francis Rasoamaharo, son ancien professeur. La preuve, après quelques mois de stage concluant au sein de Les Nouvelles, Rojo a intégré l’équipe de la rédaction le 1er mars 2013.

Toute l’équipe est abasourdie, ses amis, sa famille également. En un clin d’œil, la mort a effacé à jamais sa signature Rojo N. dans les Nouvelles. Une page difficile à tourner mais ainsi va la vie. Repose en paix «Méssié».

La Rédaction

 

Une réponse à "Les nouvelles en deuil : Rojo Nantenaina raccroche sa plume"

  1. Ando  05/06/2018 à 09:31

    Tena namana! Anisan’ny nampiavaka azy ny fahatsorany sy ny fandraisany olona. Mirary fiononana feno ho an’ny ankohonany sy ny fianakaviany manontolo, indrindra ny reniny nilaozan’ilay lahy tokana tena niankinany. Andriamanitra anie hitantana ny dian’izy ireo hatrany. Mandria am-piadanana Rojo!

Les commentaires sont fermées.