Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

BEPC : les épreuves d’EPS suspendues dans la Dren Analamanga

BEPC  : les épreuves d’EPS suspendues dans la Dren Analamanga

Les grévistes durcissent leur position en dépit de  l’instruction du ministère de l’Education nationale (Men) sur la reprise des cours dans les écoles perturbées par la grève des enseignants. Ce qui a conduit à la suspension des Epreuves d’éducation physique et sportive (EPS) dans la direction régionale de l’Education nationale (Dren) Analamanga.

L’avenir de cette année scolaire s’annonce incertain. La reprise des cours n’a pas été effective hier dans quelques écoles se trouvant dans la Circonscription scolaire (Cisco) d’Antananarivo Renivohitra, contrairement à l’indication du ministère de tutelle. Pour le lycée Nanisana par exemple, 23 classes sur les 34 existantes ont étudié d’après les informations du Proviseur, Andriamiarana Rabeantoandro, joint au téléphone. Par contre, l’ensemble des élèves du lycée Moderne Ampefiloha (LMA) ont été tous renvoyés chez eux à l’issue d’une réunion des enseignants, qui ont décidé de suspendre l’éducation jusqu’à ce que leurs revendications soient satisfaites d’après leurs déclarations…Ces derniers, avec quelques autres enseignants des écoles publiques dans la Cisco Tanà, qui ont tenu une manifestation baptisée «Mouvement pacifique de la marche blanche», dans la journée d’hier au CEG Antanimbarinandriana, ont décidé de suspendre les cours jusqu’à nouvel ordre.

A cause de cette situation, les épreuves d’EPS dans la Dren Analamanga, qui devraient se dérouler en ce moment, ont été tous suspendues. Les candidats qui devront participer à ces épreuves au Centre d’examen Lycée catholique à Itaosy, ont dû rentrer chez eux puisque l’examen n’a pas eu lieu, et ce,  sans aucun avis préalable. «Cette disposition a été prise vendredi dernier à l’issue d’une rencontre entre les membres du syndicat», d’après les confirmations du président du syndicat des professeurs d’éducation physique et sportive (Speps), Orlando Razanajatovo, qui a fait une déclaration officielle sur cette situation hier. Ce syndicat a essayé de rassurer les parents et les élèves que les épreuves auront lieu prochainement, une fois  leurs revendications sont satisfaites et les nouveaux responsables installés. Malgré cette assurance, les concernés ne manquent pas de s’inquiéter quant à l’avenir de cette année scolaire, qui ne cesse d’être perturbée.

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.