Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Recherche : des déchets halieutiques au service de la nutrition…

Recherche  : des déchets halieutiques  au service de la nutrition…

Le Centre national de recherches sur l’environnement (CNRE) réitère son engagement de valoriser la recherche au service du développement durable, à l’occasion de la célébration de son 30e anniversaire, hier à Fiadanana. Quelques fruits de ses recherches sont actuellement prêts à l’utilisation pour servir la population. Innovation après innovation. Le CNRE s’apprête actuellement à mettre en œuvre les résultats de ses recherches, entre autres,  sur les déchets halieutiques, au service du public. En fait, ces produits regorgés de protéines, dont des miettes de crabes, des écailles et arêtes de poissons…sont valorisés en vue d’améliorer la nutrition. Il s’agit d’extraire les produits protéiniques pour en faire des compléments alimentaires qui favorisent la croissance des enfants.

« Ce projet est actuellement en cours  grâce à un partenariat avec une société distributeur de produits halieutiques dans le pays, qui fournit environ une tonne de produits par semaine », a informé le directeur du CNRE, Heriniaina Ramanankierana.

Cet événement est placé sous le thème « Nation moderne et prospère dans un environnement sain ». A cette occasion, un nouveau bâtiment du CNRE a été inauguré.

Expérimentation à Ranomafana Est

Les premiers produits dérivés seront bientôt prêts à être utilisés. Et les cantines scolaires dans les écoles pilotes, situées à Ranomafana Est seront les premières à en bénéficier, à partir de ce mois. Sur ce, des suivis sur l’évolution de la croissance des élèves cibles seront menés en vue de mesurer l’efficacité de cette initiative, qui sera par la suite développée dans d’autres écoles.

En outre, le CNRE compte également élargir le partenariat avec d’autres sociétés qui peuvent fournir ces matières premières. Dans ce sens, le directeur du CNRE lance un appel à leur endroit pour une future collaboration.

Dans la foulée, ces déchets halieutiques pourront également servir à la fabrication de produits d’épuration et de traitement d’eau, en y extrayant le « Chitosane ». Ce produit a déjà été utilisé pour le traitement d’eau en laboratoire, mais le CNRE compte promouvoir son usage à grande échelle. Sous cet angle, ce centre de recherches envisage de conclure un partenariat avec la Jirama.

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.