Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Le monde culturel en deuil : Dadagaby laisse orpheline, Ny Voninavoko

Le monde culturel en deuil  : Dadagaby laisse orpheline,  Ny Voninavoko

Après la tragique disparition de Clarisse Ny Voanio, Dadagaby, le fondateur de la tromoe Ny Voninavoko, a succombé, hier, à l’HJRA, à l’âge de 83 ans, des suites d’une longue maladie.

«Raozy Mavokely » s’est fanée. « C’est avec une immense tristesse que nous vous annonçons le décès de Dadagaby, qui nous a quittés pour un monde meilleur, ce matin à 5 heures. Les médecins ont tout fait pour le sauver et son état s’est amélioré après le traitement, mais hélas, le destin en a décidé autrement », a annoncé son fils  Christian Tsilavina.

Cela fait deux semaines qu’il a été admis au service de réanimation de l’HJRA après une chute à son domicile. Mais selon les dires de ses proches, le chanteur de « Zanak’Iarivo » a mené un rude combat contre l’hypertension artérielle depuis 2002.

Une voix reconnaissable entre toutes. Dadagaby ou bien Gabriel Rakotomavo de son vrai nom a insufflé un vent nouveau dans le monde de la musique malgache avec le vakodrazana comme argument. Un genre musical qu’il a porté haut, très haut même que l’écho de sa musique a dépassé nos frontières. Effectivement, cette troupe, qui a trouvé sa genèse dans la capitale, à l’orée du retour à l’Indépendance de la Grande île, a fait un long chemin, couronné de succès.

Hommages

« J’ai la bouche amère, les jambes qui tremblent, les lèvres sèches, le cœur lourd, rempli de tristesse en apprenant la mort de Dadagaby. Il laissera une trace indélébile dans l’histoire de la musique malgache », a écrit Rajery qui a prévu avec ses compères d’organiser un concert de solidarité à son égard ce soir.

« C’est lui qui a forgé ma culture musicale. Je voulais lui rendre la pareille à Antsonjombe en lui offrant cet accordéon que Ny Voninavoko utilise actuellement. Ny Voninavoko fleurira toujours, c’est seulement le leader du groupe qui s’en est allé», a fait savoir Rossy.

« Nos vifs remerciements à Dadagaby d’avoir porté haut notre couleur musicale. Notre grande reconnaissance pour le patrimoine qu’il a laissé en héritage pour tout le pays aujourd’hui et pour les milliers d’années à venir », a conclu le comité d’organisation du Taombaovao malagasy (Martsa – Aprily).

Joachin Michaël

 

Les commentaires sont fermées.