Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Découverte macabre a Ampangabe : meurtre d’une étudiante de l’université d’Antananarivo

Découverte macabre a Ampangabe  : meurtre d’une étudiante  de l’université d’Antananarivo

Une étudiante en Histoire à l’université d’Antananarivo a été retrouvée morte à Ampangabe, dans la matinée de mercredi. Un suspect, qui n’est autre que son époux, a été interpellé.

Maculé de sang, le corps sans vie de Annick Perle Hanitriniaina, 20 ans, a été découvert dans un bosquet à Ampangabe Behenjy. D’après la constatation, son bourreau l’a frappée à la tête avec un objet contondant.

Soupçonné d’être derrière la mort de la jeune femme, son mari a été interpellé et placé en garde à vue à la chambre de sûreté du poste avancé de Behenjy. Une autopsie sera pratiquée pour examen du corps, afin de déterminer les causes exactes du décès.

Marteau et pantalon maculés de sang

Lundi, au cours d’une visite à l’une de ses tantes à Ampandrianomby, l’étudiante a indiqué que son mari et elle allaient s’évader un peu pour oublier la routine et respirer l’air de la campagne. Mercredi, ils ont quitté leur maison. Quelques heures après leur départ, l’époux a contacté par téléphone un proche de l’étudiante pour annoncer la mort de cette dernière.

Etant donné qu’il est la dernière personne à avoir vu Annick Perle Hanitriniaina avant sa mort, le mari a été interpellé. D’après les premiers éléments de l’enquête, toutes les circonstances sont contre cet homme d’affaires. L’on sait en effet qu’un marteau couvert de sang a été découvert sur sa moto. Il en est de même pour un pantalon maculé de sang lui appartenant.

Pour se disculper, le mari a indiqué que sa femme est allée faire ses besoins quand quelqu’un l’a assommée dans le bosquet.

Mparany

 

Les commentaires sont fermées.