Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Marche de la téléphonie mobile : rude bataille contre la contrefaçon

Marche de la téléphonie mobile : rude bataille contre la contrefaçon

Depuis la  prise de mesure  par l’Autorité de régulation des technologies de communication (Artec), portant interdiction de l’importation des téléphones n’ayant pas de code Imei (International mobile equipment identity) depuis janvier 2018, certains opérateurs ont trouvé des alternatives en modifiant les numéros Imei dans les téléphones mobiles. L’Artec rapporte dans une note publiée mardi dernier que des téléphones de contrefaçon ou non conformes aux normes internationales mis sur le marché ont des numéros Imei identiques et non valides. L’institution a réitéré que l’usage de ces téléphones sur les réseaux des opérateurs de téléphonie mobile sera interdit à partir du 30 juin 2019.

D’après les explications apportées à ce sujet,  ces téléphones présentent plusieurs risques pour les consommateurs mais aussi pour la qualité du réseau des opérateurs de téléphonie mobile. En effet, «tout téléphone mobile doit être identifié et identifiable par ce numéro unique. Ce numéro permet à l’opérateur d’un réseau d’identifier le mobile appelant et ainsi, de l’autoriser, ou non, à se connecter au réseau», d’après les précisions de l’Artec.

Questionné à ce sujet, un responsable auprès d’un opérateur en télécommunication présent à Madagascar a avancé : «Tous les téléphones que nous importons sont déclarés légalement auprès de l’Artec. Cela doit être le cas pour tous les opérateurs».

R.R.

 

Les commentaires sont fermées.