Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Salon international de l’artisanat : Madagascar, pays d’honneur à Ouagadougou

Salon international de l’artisanat : Madagascar, pays d’honneur  à Ouagadougou

Madagascar sera l’invité de marque  de la 15e édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), prévu du 26 octobre au 4 novembre, dans la capitale du Burkinabè.

Une opportunité pour les artisans malgaches. Organisé tous les deux ans depuis une trentaine d’années le Salon international de l’artisanat organisé à Ouagadougou (SIAO), placé sous le thème «Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique», a décidé d’inviter un autre pays, ne faisant pas partie de l’ Afrique de l’Est.

C’est pourquoi le choix de Madagascar en tant que pays d’honneur. «Selon les organisateurs, la Grande île a une grande vitalité culturelle avec un artisanat riche et diversifié», peut-on lire dans le site Burkinabè Apanews. Madagascar aura une journée spéciale qui lui sera dédiée, a-t-on appris.

Opportunités

Plusieurs avantages se présentent aux opérateurs malgaches durant l’évènement, à travers les rencontres B to B, les séminaires, les ateliers et les animations culturelles. Ces échanges s’ouvrent évidemment à de potentiels partenariats ou encore permetent de renforcer la place de Madagascar sur le marché régional de l’ artisanat.

D’après les chiffres administrés par le Centre régional de l’artisanat malgache (Cenam), sur les 250 artisans formels recensés dans la Grande île, seuls 13% s’adonnent à l’exportation

Et malgré les potentialités de la Grande île dans ce secteur porteur, l’artisanat malgache fait encore face à plusieurs blocages.  85% des artisans répartis sur tout le territoire national travaillent encore dans l’irrégularité. Ce secteur concerne pourtant près de 2 millions de la population malgache et fournit ainsi des emplois directs à plus de 10% de la population, selon les données du Syndicat professionnel des artisans malgaches.

En outre, le problème lié à l’approvisionnement en matières premières reste irrésolu jusqu’à présent, en dépit de l’appel fait par les opérateurs pour un éventuel accompagnement de l’Etat.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.