Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
    Préc Suiv

    Justice : le sort du PGCS encore en suspens

    Selon les informations qui nous sont parvenues, le Procureur général près la cour suprême (PGCS), Ranary Robertson Rakotonavalona, pourrait encore s’attirer les foudres du régime dans les jours à venir. Il semblerait que la victoire de celui-ci au Conseil d’Etat suite à l’abrogation de son décret de nomination par la Présidence reste encore en travers de la gorge des proches d’Iavoloha.

    En effet, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) aurait été saisi afin de clarifier  son cas. Et, pour ce faire,  des faveurs auraient été d’ailleurs faites à l’endroit des membres du conseil afin d’écarter cette personnalité de son poste. Les observateurs, que ce soient au sein de la magistrature ou pas, s’inquiètent et s’indignent face à cet acharnement envers cette personnalité qui a toujours fait honneur à la justice malgache.

    La réponse se trouverait-elle au niveau du rôle que le principal concerné sera appelé à jouer prochainement ? En effet, Ranary Robertson Rakotonavalona disposera, de par son actuelle fonction, d’une responsabilité très large au sein de la Haute cour de Justice (HCJ).

    En fait, selon l’article 2 de la loi relative à l’organisation et fonctionnement de la HCJ, il figure parmi les onze membres de cette Cour. L’article 35 de cette même loi stipule que les requêtes visant les hautes personnalités devront être adressées au «Procureur général de la cour suprême qui a l’initiative de la poursuite». Selon toute vraisemblance, le PGCS fait donc peur au régime.

    Pour rappel, l’actuel PGCS, Robertson Ranary Rakotonvalona,  avait été limogé  en conseil des ministres le 27 février puis il  a réussi à réintégrer son poste suite à un recours déposé auprès du Conseil d’Etat. Ce limogeage avait été déjà dénoncé comme arbitraire par le Syndicat des magistrats de Madagascar (SMM).

    Rakoto

    Les commentaires sont fermées.