Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Fangaro : la danse dans toute sa diversité

Fangaro   : la danse dans toute sa diversité

De l’initiative du Théâtre Kala de développer un réseau de partage, d’échange et de promotion de la danse est né le projet «Fangaro». A l’affiche de la 5e édition le 9 juin prochain, une ribambelle de danseurs et chorégraphes vont se rallier à la Tranompokonolona Analakely.

«De manière plus précise, Fangaro est un spectacle de danse chorégraphique mélangeant d’idées, d’inspirations, de techniques, de couleurs, d’histoires et de personnalités et destiné exclusivement à ses débuts au jeune public. Cette année, nous voulons inviter les acteurs de la danse issus de différents horizons pour toucher une cible plus large», argumente Falihery Ratovonirina, du Théâtre Kala.

Ecoles de danses, compagnies de danses et danseurs individuels vont apporter leur lot de diversités, ce 9 juin, à la Tranompokonolona Analakely, pour une performance d’une durée de trois heures d’affilée. On notera tout particulièrement Area Dance, Crescendo Club, Ange, Combat Jacobin, Michael, Lovatiana et Big Crew, qui feront profiter de leur art et leur passion les aficionados.

Sens du partage

«Initiative mise sur pied par les jeunes et pour les jeunes, Fangaro se veut être une plateforme d’expression pour les artistes qui éprouvent du plaisir à  faire découvrir la richesse de la danse. D’autant qu’ils sont libres dans leurs créations. La finalité de ce projet est que chaque danseur puisse s’améliorer tout comme sa prestation», a-t-il ajouté.

On dit que le talent n’attend point le nombre d’années. Une expression qui trouve tout son sens comparé au Théâtre Kala, une école qui réunit essentiellement des enfants et des jeunes autour d’une passion commune : la danse et le théâtre. «Un mouvement qui intègre ceux qui ont l’amour et le sens du partage, pour honorer l’art et la culture et défendre la cause humanitaire», constitue d’ailleurs le leitmotiv qui anime cette institution créée à l’orée de 2011.

Joachin Michaël

Les commentaires sont fermées.