Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Contexte politique : les forces de l’ordre interpellent

Contexte politique  : les forces de l’ordre interpellent

Il s’agit de la deuxième déclaration des forces de l’ordre après les évènements du 21 avril dernier. Ces dernières interpellent les partis politiques à œuvrer pour trouver une résolution dans les plus brefs délais.

«Nous nous tournons précisément vers les chefs de parti politique concernés par ce problème qui est politique, afin qu’ils prennent leur entière responsabilité dans la recherche de résolution le plus rapidement possible», a déclaré le ministre de la Défense, le GCA Béni Xavier Rasolofonirina,  lors d’un point de presse hier à Ampahibe.

Notons que cet aspect politique de la crise a déjà été soulevé par les forces de l’ordre récemment, qui requièrent la tenue d’un dialogue entre les parties prenantes. «Convaincus que la réponse la plus pertinente à un problème d’ordre politique reste toujours une solution politique et non point un recours quelconque à la haine, à la violence ou autres incitations provocatrices, nous encourageons les protagonistes à créer un espace de concertation pour un dialogue constructif dans le but de dénouer la situation de façon significative et avec sagesse», ont-ils déclaré dans leur communiqué du 23 avril dernier.

Bien que les forces de l’ordre n’interviennent plus dans toute manifestation politique, elles tiennent toutefois à y mettre quelques limites pour éviter tout débordement. «Nous rappelons que toute provocation à l’endroit du peuple ou des forces de l’ordre est sanctionnée par les textes et ne mènera à aucun apaisement», a conclu le ministre de la Défense.

La déclaration a été signée par le ministre de la Défense, celui de la Sécurité publique, le CGP Mamy Jean-Jacques Andrianisa et le Secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie, le GDI Girard Randriamahavalisoa.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.