Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Élections 2018 : le CFM œuvre pour un processus démocratique

Élections 2018  : le CFM œuvre pour un processus démocratique

Réconciliation rime forcément avec élection dans le sens où l’apaisement reste la priorité. C’est dans l’objectif d’instaurer ce climat apaisé que le Conseil du fampihavanana malagasy (CFM) organise depuis hier un team building à Antsirabe.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier de renforcement des capacités des membres du CFM s’est tenue hier à l’hôtel des Thermes à Antsirabe. Durant trois jours, avec l’appui du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH), les 33 membres du CFM vont se concerter sur les orientations concrètes et  essentielles en matière de réconciliation, conformément aux normes et aux meilleures pratiques internationaux.

«Le CFM souhaite et va jouer le rôle qu’est le sien pour que les prochaines élections présidentielles et législatives soient des élections neutres, libres, crédibles, transparentes, démocratiques et acceptées par tous», a indiqué le président du Conseil, Alphonse Maka, lors de son discours.

De ce fait, «Le team building est une opportunité pour les membres du CFM de raffermir leur cohésion et leur solidarité quant à la réalisation des missions et objectifs assignés», a-t-il poursuivi. L’objectif étant de fournir davantage des efforts visant la consolidation de la paix à Madagascar.

Parmi les étapes à respecter

Pour sa part, le coordonnateur résident du Système des Nations unies à Madagascar, Violette Kakyomya, a tenu à préciser que, «Les efforts du CFM peuvent jouer un rôle important dans le renforcement de la confiance de la population envers les institutions et les processus démocratiques, y compris le choix de leurs dirigeants».

Elle explique alors qu’«à l’approche des élections présidentielles et législatives à Madagascar et compte tenu de l’histoire du pays, le rôle du Conseil du Fampihavanana malagasy est devenu encore plus important et urgent».

En effet, la réconciliation figure parmi les étapes à respecter durant tout le processus électoral, notamment avant et après les élections.

 T.N

 

Les commentaires sont fermées.