Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Renforcement du système de santé : 500 médecins généralistes recrutés

Renforcement du système de santé  : 500 médecins généralistes recrutés

Dans le cadre du Renforcement du système de santé (RSS), 500 médecins généralistes ont été recrutés, a déclaré le ministre de la Santé, le Professeur Mamy Lalatiana Andriamanarivo.

A cet effectif s’ajoute également le recensement de 200 médecins spécialistes, ce qui ramène actuellement à 3 000 l’effectif des agents de santé recrutés ces dernières années. «Le premier du genre dans l’histoire de la santé à Madagascar», a affirmé le ministre, en marge de la célébration de la Journée mondiale de la santé (JMS), samedi dernier à Fianarantsoa. Toutefois, le Pr Mamy Lalatiana Andriamanarivo a reconnu que, «Malgré tous ces efforts déployés, il reste encore beaucoup à faire dans ce domaine». 

Concernant la répartition du personnel, le ministre a indiqué que le redéploiement est actuellement effectif. «A preuve, actuellement, au moins un professeur est affecté dans chaque province, des médecins spécialistes dans chaque région et même au niveau des districts», a-t-il fait savoir.

Couverture santé

La population reste toujours confrontée à des problèmes d’accès aux services de santé. De source auprès du ministère de la Santé publique, toujours en marge de la célébration de la JMS, 10% seulement des Malgaches en bénéficient. De ce fait, les dépenses supportées par les ménages en matière de santé représentent 41% de leurs charges. A cause de ce contexte, la Couverture santé universelle (CSU) a été particulièrement soulignée lors de la JMS. «Actuellement, la mise en place de la Caisse nationale de solidarité santé (CNSS) est en bonne marche au niveau des districts», a indiqué le ministre. La cotisation est fixée entre 4 000 et 10 000 ariary pour un particulier. Grâce à sa cotisation annuelle, le bénéficiaire pourrait jouir d’une intervention chirurgicale gratuite, ou du moins, sa charge de participation est largement réduite, selon le coût de l’intervention.

Il convient de noter que le secteur privé et des ONG, aussi bien internationales que nationales, apportent leur contribution à la CNSS.

Sera R

Les commentaires sont fermées.