Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Trafic d’héroine-Maurice : Kanto convoquée à l’ambassade de Madagascar

Trafic d’héroine-Maurice  : Kanto convoquée à l’ambassade  de Madagascar

Arrêtée à l’aéroport de Plaisance le 4 mars dernier pour possession d’héroïne, Kanto Justine Ravolamizana a été convoquée par le Conseiller aux affaires douanières de l’ambassade de Madagascar à Maurice.

Selon ses dires, elle savait qu’elle transportait quelque chose d’illégale mais elle prétendait qu’il s’agissait de la poudre d’or. Le 13 mars dernier, lors de son entretien avec le Conseiller aux affaires douanières et en présence des éléments de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) de l’administration mauricienne, Kanto, 37 ans, a indiqué qu’elle n’était pas au courant de la présence la quantité d’héroïne dans son sac.

Ainsi a-t-on appris qu’ ayant obtenu un voyage comme cadeau d’anniversaire de la part d’un ami au Japon, Kanto a été convaincue par une amie de choisir l’île Maurice comme destination. Cette dernière se serait proposée de se charger des diverses procédures relatives au voyage (passeport, billet, hébergement, achat de devise) sachant que Kanto travaillait à Toamasina.

Sac emprunté

Elle a aussi expliqué que trois semaines avant la date du voyage, une amie aurait emprunté un sac pour motif de se rendre à un événement important.

Le jour de son départ, Kanto aurait demandé à son amie de la rejoindre à l’aéroport d’Ivato afin de lui remettre les documents de voyage. Son amie s’est présentée finalement à l’aéroport mais 10 minutes avant l’enregistrement son amie lui aurait remis les documents, ainsi que le sac à main qu’elle avait emprunté.

Pour avoir préparé les dossiers, l’amie de Kanto l’aurait demandé de transporter quelques grammes de poudre d’or, la rassurant que tout était déjà sous contrôle et le destinataire du soi-disant or lui sera communiqué ultérieurement. Pressée par le peu de temps qu’il lui restait avant l’enregistrement, Kanto aurait finalement accepté le service malgré son hésitation et sa peur.

Selon les informations recueillies au niveau de la Douane malgache, la personne instigatrice de cette affaire a été arrêtée par le Service de la surveillance et de lutte contre la contrebande. L’enquête suit son cours.

Ando Tsiresy

 

Les commentaires sont fermées.