Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ambony ambany : un hommage à Rudi Up The Rap

Ambony ambany   : un hommage à Rudi Up The Rap

La cinquième édition du festival d’art urbain Ambony Ambany commence à partir de ce jour, jusqu’au 4 mars. Une conférence de presse s’est tenue, hier, à l’institut français de Madagascar (IFM) Analakely, durant laquelle, les organisateurs ont présenté officiellement le programme.

«Ce sera notre première édition sans Rudi, l’un des chorégraphes du groupe Up The Rap, décédé l’année dernière. Sur ce, nous allons lui rendre hommage durant ce festival», a annoncé Dadee, le premier responsable de l’évènement et aussi membre du groupe Up The Rap.

Up The Rap, 20 ans d’existence

Pour commencer, le groupe propose le «National jam for peace» à l’IFM, qui est une scène ouverte à tous les passionnés de la danse Hip-hop, qu’il soit amateur ou professionnel. La journée se poursuivra par des battles et se terminera par une soirée création avec trois compagnies, à savoir, Cie Mill’art, l’Allemand Bboy Raphaël et la Cie Up The Rap. «Nous allons interpréter la première chorégraphie créée par Rudi en 2001, qui a permis au groupe d’effectuer une tournée internationale», a affirmé Luk de Up The Rap.

Rappelons que le groupe Up The Rap célèbre cette année ses 20 ans d’existences. «Au début, Up The Rap était un festival de danse. Ensuite, l’initiateur a décidé de prendre les meilleurs éléments de chaque groupe participant à ce festival, pour créer un groupe de danseurs, spécial Hip Hop», a-t-il poursuivi. Actuellement, Up The Rap 2.0, ou la deuxième version, est composé de cinq danseurs.

Des ateliers et des battles

En ce qui concerne la suite du programme d’Ambony ambany, durant la semaine, l’IFM ouvrira ses portes aux danseurs désireux de participer aux divers ateliers. Le lundi et le mardi, la salle sera animée par Bboy Raphaël, et à partir de mercredi, Byron Cox dirigera les ateliers. «Il est important d’y assister parce que les professionnels proposeront toujours des nouvelles techniques, des nouveaux détails», a-t-il expliqué.

Ensuite, le 3 mars auront lieu les diverses battles au gymnase Ankatso. Quatre catégories seront au programme, à savoir, Bboy 1vs1, le Krump 1vs1, le dancehall 1vs1 et Ambonyambany 2vs2. «Cette année, 18 groupes issus de différentes régions du pays y participeront. Avec au total, plus de 400 danseurs, si l’année dernière, ils étaient 330 environ», a ajouté Dadee.

Le festival sera enfin clôturé, le 4 mars, au palais des Sports et de la culture à Mahamasina. Diverses compétitions seront donc à l’affiche, entre autres, le concours de show professionnel, de danse inter-établissement, ou encore inter-école, et surtout la finale battle. Notons que le grand lauréat de cette battle remportera une somme de 1 million d’ariary.

Holy Danielle

 

Les commentaires sont fermées.