Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Violent incendie a Toamasina : un dépôt de stockage de girofle en proie aux flammes

Violent incendie a Toamasina :  un dépôt de stockage de girofle en proie aux flammes

Un violent incendie est survenu dans la ville de Toamasina hier, au petit matin. Un magasin de stockage de girofle et de cannelle a été ravagé par les flammes.

Réveil en sursaut pour les habitants de Salazamay, Toamasina. Hier, aux environs de 5 h, un grand magasin de stockage de girofle et de cannelle a pris feu. D’après les explications, le sinistre a trouvé son origine à la suite d’un court-circuit.

Du coup, d’épaisses fumées noires couvraient l’atmosphère rendant ainsi l’air irrespirable. A l’intérieur, les flammes continuaient de progresser rapidement jusqu’à consumer une bonne partie du bâtiment et tout ce qu’il y avait dedans. Non loin de là, plusieurs fûts d’essence de girofle sont menacés par l’incendie.

Sitôt alertés, les sapeurs-pompiers de la société Ambatovy, de la Commune urbaine de Toamasina et de la Société du port à gestion autonome de Toamasina (Spat) se sont rapidement dépêchés sur les lieux. «Les pompiers ont commencé par attaquer le feu à l’endroit où étaient regroupés des fûts d’essence de girofle pour éviter le risque d’une explosion catastrophique», a informé un des soldats du feu.

Quoi qu’il en soit, jusqu’à 7 heures 30, l’incendie n’a pas encore été maîtrisé malgré l’intervention des sapeurs-pompiers. L’arrivée en renfort des soldats du feu de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne (Asecna) ainsi que ceux d’une station-service de Toamasina s’avérait nécessaire vu l’ampleur de l’incendie. Quelques heures plus tard, après une lutte acharnée, le feu a été maîtrisé. D’après les informations recueillies, aucun mort ni blessé n’est à déplorer. Néanmoins, les dégâts sont estimés à plusieurs milliards d’ariary.

Ando Tsiresy

 

Les commentaires sont fermées.