Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Syndicat des enseignants : Zizanie entre le Seces national et la section Tanà

Syndicat des enseignants : Zizanie entre le Seces national et la section Tanà

L’événement organisé hier  à Ankatso a révélé une fois de plus la division entre le Bureau national du Syndicat des enseignants-chercheurs et chercheurs-enseignants de l’enseignement supérieur (Seces) et la section Antananarivo. Aucun membre du Seces Tanà n’a répondu présent à la réunion convoquée par le Bureau national de ce syndicat alors que toutes les autres sections des provinces ont  été représentées.

C’est la troisième fois que la section Tanà n’a pas honoré de telles rencontres, notamment celles organisées l’année dernière à Mahajanga et à Antsirabe, selon les informations du président national du Seces, le Dr Dimby Ralambomanana.  Questionné sur ce sujet, le président du Seces Tanà, Sammy Grégoire Ravelonirina, a justifié cette décision par le fait que ladite section n’approuve pas ce Bureau national. «L’élection effectuée lors du dernier Congrès national, organisé à Mahajanga les 18 et 19 septembre 2017, ne respectait pas les clauses du règlement intérieur qui exige la présence de toutes les sections des six universités alors que les membres du Seces Tanà n’étaient pas présents», a souligné notre source.

Aboutissement des revendications

D’ailleurs, ces derniers ne font pas preuve de volonté pour défendre l’intérêt du syndicat», a-t-il précisé. Raison pour laquelle le Seces Tanà vient d’exclure, via un vote, trois de ses membres qui font partie de ce Bureau national, dont le Président national. Des déclarations qui n’ont aucun fondement selon le numéro un du Bureau national du Seces, qui a annoncé hier l’aboutissement d’une grande partie des revendications du syndicat des enseignants, dont celles relatives à l’application des décrets 2009-1214/2015/2016 portant sur les différentes indemnités.  Ils ont commencé à toucher les sommes y afférentes depuis le mois en cours. Le Seces national est reconnaissant envers l’Etat et au ministère de tutelle pour cette action.

La suite de la bataille sur les autres requêtes se rapportant à l’indemnité de recherche vers la retraite et  la résolution des problèmes fonciers au sein des universités seront à l’ordre du jour du Conseil national qui se déroulera du 22 au 23 février à Toliara. Mais cette réunion risque de se dérouler encore une fois sans la présence du Seces Tanà, qui réclame plutôt l’organisation d’un Congrès national extraordinaire pour pouvoir élire un nouveau président et les membres du bureau.

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.