Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

« India rough gemstone » en Inde : Madagascar occupe une place d’honneur

« India rough gemstone » en Inde : Madagascar occupe une place d’honneur

46 opérateurs dans le secteur de la petite mine ont quitté Madagascar vendredi dernier pour participer à une foire organisée en Inde cette semaine. 800 kg de pierres confondues, brutes, précieuses et ornementales en provenance de Madagascar sont exposés à Jaipur en ce moment.

Donner de plus grandes opportunités de marché aux petits exploitants miniers malgaches, c’est en  partie l’objectif de Madagascar à cette foire «India Rough Gemstone» qui se tient jusqu’à ce jour à Jaipur (Inde). La Grande île occupe une place d’honneur.

En fait, le Conseil de promotion des exportations de gemmes et de bijoux (GJEPC) en Inde a invité des opérateurs venant de sept pays à ce salon, notamment l’Afghanistan, l’Ethiopie, le Canada, la Thaïlande, la Tanzanie, la Zambie et particulièrement Madagascar car sur les vingt-sept stands, 16 sont occupés par les exploitants malgaches.

Ouverture sur le marché mondial

Les 46 opérateurs des petites mines ont quitté le pays le 5 janvier dernier. 800 kg de pierres confondues, brutes, précieuses et ornementales en provenance de Madagascar sont exposés en Inde actuellement. Les échanges effectués sur les lieux ont porté leurs fruits car des commandes ont été déjà passées.

D’après le directeur de l’Institut de gemmologie de Madagascar (Gem), Andrianirina Rasolonjatovo, «Cette ouverture sur le marché mondial de pierres brutes nous a permis d’avoir des commandes. Ce qui enchante l’organisateur de la partie malgache est que le prix des pierres a pris vie car les deux parties sont en contact direct. Les retombées seront palpables car cette hausse de prix incite la production du côté des petits exploitants malgaches. Ce qui signifie que les intermédiaires se retireront petit à petit du marché des pierres précieuses à Madagascar».

En effet, des séances de sensibilisation dans les zones reculées ont été effectuées  par l’IGM et l’administration minière avant la participation à cette rencontre. Et ce, afin que les acteurs miniers des petites mines s’imprègnent de la législation  en la matière et toutes les informations nécessaires sur l’environnement minier. Ces opérateurs ont été également initiés sur le  marketing et la recherche de marché au niveau international.

«Cette phase fait partie du processus de professionnalisation des petites mines malgré que la plupart des opérateurs malgaches voyagent à l’extérieur pour la première fois», indique une responsable au niveau du ministère des Mines et du pétrole.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.