Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Tennis : Bonne année Irina !

Tennis  : Bonne année Irina !

Les férus de le petite balle jaune se portent bien tant à Madagascar que sous d’autres cieux. En parlant des expatriés, Irina Ramialison a débuté l’année en beauté en inscrivant son nom pour la 3e  fois au palmarès du tournoi Bonne année en battant Manon Garcia.

Elle n’a pas cessé de surprendre plus d’un dans ses presatations. Elle, c’est Irina Ramialison qui vient d’accrocher une nouvelle étoile à son tableau de chasse dans l’Hexagone en remportant pour la 3e fois le trophée Bonne année aux dépens d’une certaine Manon Garcia qu’elle a battu en finale en trois sets (4-6, 6-4, 6-3). Selon les médias français, Irina (n°24) craignait le style de jeu atypique de son adversaire, ses variations, ses coups coupés, son rythme lent. Mais elle a finalement trouvé la solution pour se défaire de la Lilloise Manon Garcia (n°20).

C’est effectivement en jouant vers l’avant que la joueuse d’origine malgache, installée à Nantes et licenciée à La Roche-sur-Yon, a réussi à déstabiliser son adversaire et s’offrir un troisième trophée à Chartres. Pour rappel, Irina Ramialison  a déjà monté sur la première marche du podium en 2013 et 2015 sur ce plateau. La tâche était loin d’être aisée pour Irina. Elle a d’abord donné de très gros avantages tandis que Manon Garcia défendait très bien en lui faisait souvent taper un coup de raquette supplémentaire.

«J’ai mis du temps à m’habituer à sa balle. Les autres filles jouent beaucoup plus vite. Il a fallu m’adapter, réfléchir. Sur le début de match, tactiquement, je n’étais pas bonne, estime Ramialison. Manon n’est pas dix fois au-dessus, elle ne frappe pas plus fort, et pourtant, j’étais menée 5-1. Il fallait changer quelque chose.» Et ce quelque chose l’a mené vers le filet. «Ça a été flagrant, dès que j’ai commencé à monter à la volée à contretemps, à trouver les angles courts, je suis revenue dans le match», a commenté Irina.

Irina Ramialison prendra pour sa part un vol vers les Antilles pour disputer des épreuves en Martinique et en Guadeloupe. Désormais, la joueuse la plus titrée à Chartres, avec Claire Feuerstein, a promis de revenir l’an prochain.

Rojo N.

 

Les commentaires sont fermées.