Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Port de Toamasina : les transitaires et les transporteurs en grève

Port de Toamasina : les transitaires et les transporteurs en grève

La situation est montée d’un cran au port de Toamasina. Les transporteurs et les transitaires sont en grève, depuis hier, à cause de la désorganisation au niveau du terminal containers. Cela en dépit des négociations qui ont eu lieu au début du mois.

Le groupement des transporteurs et les transitaires au port de Toamasina sont en grève depuis hier. Le blocage persiste au terminal containers du port, en dépit des discussions entre toutes les parties prenantes concernées par la manutention des containers, le 7 décembre dernier.

D’après les témoignages reçus sur les lieux, les transporteurs ont bloqué l’entrée vers le débarquement et la livraison des marchandises. De même, les préparations des dossiers administratifs liés au dédouanement des marchandises ont également été suspendues.

A rappeler que les transporteurs et les transitaires au port de Toamasina ont déjà annoncé une grève d’avertissement face à la désorganisation sur la gestion du terminal containers, dont la société Madagascar international container terminal services limited (MICTSL) est la première responsable. Des solutions semblent être même trouvées après une réunion tenue, le 7 décembre, entre le groupement des transporteurs, des commissionnaires en douanes, des représentants des armateurs et les représentants de la société MICTSL.

Impasse

Lors de cette réunion, sous l’égide de la Société du port à gestion autonome de Toamasina (Spat), il a été alors convenu que la société en charge de la gestion du terminal container s’engagera à augmenter la durée de franchise de magasinage de 5 à 7 jours ouvrés sur le terminal containers.

Ladite société a également prévu de louer provisoirement une grue mobile en attente d’un investissement supplémentaire, en juin 2018, pour l’acquisition de grue fixe, d’après les informations reçues du ministère des Transports et de la météorologie, lors d’une descente effectuée sur les lieux, le 11 décembre dernier.

Mais il s’avère que toutes les solutions avancées à l’occasion de cette réunion n’ont pas été réalisées. Les usagers du port font toujours face au même blocage. Voilà pourquoi les transporteurs et les transitaires ont décidé de faire la grève.

En tout cas, le blocage au niveau du port de Toamasina n’est pas sans conséquence sur toutes les activités économiques dans le pays vu que le port concentre 80% du trafic total à Madagascar.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.