Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans : circulaire au sujet de la taxe de séjour (2) (Suite et fin.)

Cette différence de taxe a incité quelques Asiatiques, qui voyagent habituellement de la Grande Terre aux Comores et réciproquement, à se faire inscrire sur les rôles de cette province pour éviter de payer la somme de 10 francs (ou de 5 francs) qui forme la différence entre le taux de la contribution personnelle aux Comores et celui de la taxe de séjour (droit fixe) à Madagascar.

L’administration ne dispose d’aucun moyen pour s’opposer à ces procédés. Il conviendra cependant de porter sur les rôles tous les Asiatiques ou Africains qui se trouveront sur le territoire de Madagascar au moment de l’établissement des rôles primitifs et d’en exiger rigoureusement le payement de la taxe de séjour, à moins que les intéressés puissent prouver qu’ils sont réellement établis aux Comores.

Il résulte d’une correspondance échangée avec M. le consul du Portugal que les individus nés aux Indes portugaises jouissent de tous les droits accordés aux citoyens portugais de la Métropole.

Dans ces conditions, les prescriptions de l’arrêté du 30 novembre 1905 et des textes subséquents sur la matière ne leur sont pas applicables.

M. Merlin.

Avis relatif au service gratuit du « Journal Officiel »

La pénurie de papier et la réduction du personnel de l’Imprimerie officielle ont conduit à des réductions et même à des suppressions du service gratuit du Journal Officiel de la Colonie.

En conséquence, les fonctionnaires et agents divers qui ne bénéficient plus de ce service pourront consulter le Journal Officiel dans les bureaux de leur chef de service, des chefs de province, de district ou de poste administratif.

Le service de l’Officiel ainsi réduit sera assuré à compter du 1er janvier 1918.

Postes et télégraphes

Par décision du 17 décembre 1917, un courrier spécial pour la réexpédition immédiate des correspondances de France a été créé entre Ambatondrazaka et Andilamena.

Journal officiel de Madagascar et dépendances

www.bibliothequemalgache.com

Les commentaires sont fermées.