Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Fjkm ambatonakanga : un récital lyrique autour d’un piano et d’une voix

Fjkm ambatonakanga : un récital lyrique autour d’un piano et d’une voix

Forts du succès du concert classique de midi durant lequel ils ont partagé la scène au mois de juillet dernier,  Doria Rakotondrazaka et RAHF proposent, ce vendredi, un récital lyrique de haute volée à la FJKM Tranovato Ambatonakanga.

«Orphée aux enfers», cette opérette de Jacques Offenbach a réuni ce duo et le chœur Miangaly sur scène. La pièce a reçu le standing ovation du public de l’IFM à cette occasion. Le duo sera de nouveau sur scène  avec une autre interprétation de bonne facture.

La première partie fera la part belle au pianiste Doria Rakotondrazaka, le temps de laquelle il livrera de grands airs de «Sonate K330» de Mozart, «Impromptus no3 op90» de Schubert, «Intermezzo no2 op118» de Brahms, «Consolation no3» et «Nocturne no3» de Liszt.  Le récital sera étoffé en seconde partie par un récital de baryton.  Rahf va s’en donner à cœur joie dans l’interprétation de belcantos de compositeurs italiens, comme Tosti, d’extraits d’airs d’opéra, tel «Don Giovanni» ou encore «Les noces de Figaro» de Mozart, et finir avec des chants sacrés contemporains. L’occasion pour un public néophyte de découvrir l’art lyrique dans toute sa splendeur.

Grands rendez-vous de la musique classique

Pour les passionnés de musique classique, Doria Rakotondrazaka a fait ses premières armes auprès de Herimanitra Ranaivo qui lui a appris le b-a.ba du piano, au CGM Analakely, une bonne quinzaine d’années. Il a surtout fait parler de lui ces deux dernières années en enchaînant les apparitions dans les grands rendez-vous touchant la musique classique. Il ne résiste à aucune manifestation, que ce soit le Festival Classik’art, les Rencontres musicales ou encore l’incontournable Concert classique de midi organisé mensuellement par Madagascar Mozarteum. Actuellement, il partage sa passion intarissable pour le piano à l’Anglican Music Institute et assure la formation en théorie musicale au sein du Choeur Miangaly.

Quant à Antsanirina Rakotoarimino ou Rahf, une fois sur scène, c’est un chanteur lyrique de voix baryton. Les musicophiles l’ont surtout connu en tant que directeur de chœur. Mais depuis quelques années, il a orienté un peu plus ses études musicales vers le chant soliste, notamment avec le ténor Fitah Rasendrahasina et actuellement, avec la soprane Natacha Rajemison.

Joachin Michaël

 

Les commentaires sont fermées.