Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Diana : des projets de 6 millions d’euros pour Antsiranana

Diana : des projets de 6 millions d’euros pour Antsiranana

La ville d’Antsiranana va faire l’objet d’un lifting en profondeur grâce au Programme d’appui et de développement des villes d’équilibre (Padeve). Composé de six projets, le programme, financé par l’Agence française de développement (AFD), est prévu débuter incessamment.

La réhabilitation d’un tronçon de plus de 4.000 mètres et de ses trottoirs sur la route de Mahatsara, à partir de la zone Tragnonjiro jusqu’à l’EPP Mahatsara, inaugurera le démarrage du Programme d’appui et de développement des villes d’équilibre (Padeve) dans la commune urbaine d’Antsiranana, avant la fin de l’année ou dans un mois au plus tard. De nombreuses infrastructures routières seront aussi réaménagées dans le programme pour désenclaver les différents quartiers de la ville. L’aménagement d’un dégagement ouest est également prévu, sur une longueur de 3 kilomètres qui sera bitumée entre le croisement Sarebareba et le nouvel abattoir, avec une emprise large de deux voies en intégrant une transversale de 650 mètres passant par les installations des travaux publics. Une portion de 900 mètres environ sera refaite sur le boulevard Le Myre de Vilers entre le cinéma Ritz et l’Archévêché. Un bitumage de 620 mètres est de même envisagé pour l’aménagement de la transversale RN6 (PK3) -route d’Anamakia et la réhabilitation du drain Soafeno-Grand Pavois.   La réhabilitation de la rue du Grand Chanzy fait aussi partie des projets à entreprendre. Le projet de réhabilitation de 200 mètres de rue, depuis la rue Benyowsky au nord à la rue de la prison au sud, servira à inclure cette partie de la ville d’Antsiranana sur un itinéraire de transport en commun.

Sur un autre volet, la commune urbaine d’Antsiranana projette la réhabilitation de l’abattoir et des marchés publics, dont le Bazar Scama et le Bazarikely, dans le cadre du programme financé à hauteur de 6.200.000 euros. La création d’emplois et la promotion des investissements engendrant un développement économique pérenne pour l’augmentation des ressources fiscales de la mairie, afin d’améliorer les capacités d’entretien et d’investissements futurs, sont à la base de ces projets en partenariat avec l’AFD.

Manou

Les commentaires sont fermées.