Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Gouvernance : le FMI adoube la mauvaise gouvernance

Gouvernance : le FMI adoube la mauvaise gouvernance

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, des partenaires financiers adoubent la mauvaise gouvernance du régime. En effet, en octroyant la troisième tranche de la Fec, le Fonds monétaire international (FMI) ferme les yeux sur les dérives, pourtant flagrantes, du pouvoir actuel.

Dans une interview accordée à divers quotidiens de la capitale, le représentant local  de cette institution a d’ ailleurs martelé que «des résultats positifs» ont été constatés. Zlors que la réalité est tout autre.

A titre d’illustration, la mauvaise gouvernance touche tous les secteurs d’activité de l’administration pour ne citer que les cas de corruption. Sur ce point, les indices de perception émanant des institutions internationales  n’ont pas, jusqu’ici, changé d’un iota. Madagascar est encore à la traîne.

A cela s’ajoute  les carences en matière de liberté de concurrence, le non-respect des droit de l’Homme, l’ absence de l’Etat de droit ou encore l’inaction flagrante face à la hausse vertigineuse des produits de première nécessité.

Alors que devant ces incapacités du régime, le FMI juge que des «engagements ont été respectés». Des «engagements» qui ne concernent visiblement pas la majorité des Malgaches car, à la lecture des tensions sociopolitiques de ces dernier temps, tout ceci n’aura pour conséquence que l’instabilité et le risque d’explosion sociale qui se profile à l’horizon.

Rakoto

 

Les commentaires sont fermées.