Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Jj rabearivelo : « Ilay fitia tsy mipaka », du livre au théâtre

Jj rabearivelo : « Ilay fitia tsy mipaka », du livre au théâtre

« Ilay fitia tsy mipaka », cette nouvelle de Jean-Joseph Rabearivelo sera adaptée en théâtre par les Amis du théâtre malgache. Une pièce touchante et dramatique à découvrir le 16 décembre sur les planches de l’Alliance française d’Antananarivo.

Mise en scène par Mbato Ravoloson et jouée par les Amis du théâtre malgache, cette pièce en trois actes a été tirée de la nouvelle intitulée

« Irène Ralimà » que JJ Rabearivelo a écrite en 1923. Comme son nom l’indique, elle relate l’histoire de Ralimà qui tombe secrètement amoureuse d’un jeune homme déjà promis à une autre. Comme on le dit, aimer en secret c’est souffrir en silence et cet amour a fini par la tuer.

La pièce a déjà reçu le standing ovation du public de la capitale lors de deux représentations successives à l’IKM Antsahavola et à la Tranompokonolona Analakely, l’année dernière.  Il est à noter que les comédiens au sein de cette troupe sont tous des étudiants du lycée JJ Rabearivelo.

Manque à pallier

« Il faut savoir que les textes d’Irène Ralimà sont inclus dans le programme scolaire, plus précisément dans le tome 2 de Takelaka Notsongaina. En tant qu’éducateurs, nous ambitionnons que la culture fasse partie intégrante de l’éducation mais pas seulement considérée comme une activité parascolaire. Pour l’instant, c’est simplement un outil pour enseigner et éduquer », argumente Michèle Razafimahay, coordinatrice des Amis du théâtre malgache.

Cette représentation rendra un vibrant hommage à ce premier écrivain malgache d’expression française dont on commémore le 80e anniversaire de sa mort. « Il y a très peu, voire pas du tout, d’auteurs de théâtre sur la scène nationale. Nous nous sommes justement fixé comme objectif, à travers les ateliers et partage d’expérience, de pousser les apprenants à la créativité pour pallier ce manque », avoue Mbato Ravoloson, président de l’Association des artistes du théâtre malgache.

Joachin Michaël

Les commentaires sont fermées.