Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Production rizicole : Épuisement du stock dans l’Alaotra

Production rizicole : Épuisement du stock dans l’Alaotra

La production de riz dans le district d’Ambatondrazaka a baissé jusqu’à 48% durant la récolte 2017 par rapport à l’année précédente. Alaotra Mangoro, un des greniers à riz du pays, est contraint d’importer du riz pour ravitailler la région.

La hausse inquiétante du prix du riz dans plusieurs régions à Madagascar ces derniers mois s’explique en partie par la forte baisse de la production dans quelques zones, comme l’Alaotra où la production de riz a été réduite de moitié en raison de la longue période de sécheresse enregistrée entre fin 2016 et au début de cette année.

Le manque d’entretien des infrastructures hydro agricoles  a également compromis la production. Le prix du kapoaka du riz est de 550 à 600 ariary à Ambatondrazaka actuellement. Soit près de 2100 ariary le kilo.

260 000 tonnes cette année

 «La production de riz à Ambatondrazaka s’élève à 260 000 tonnes cette année. Soit une baisse de plus de 50% par rapport à 2016 où la production a atteint plus de 500 000 tonnes. La mauvaise condition climatique en est la principale cause», a avancé le Directeur régional de l’agriculture et de la pêche de la région Alaotra Mangoro, Samuel Rakotondraibe.

Celui-ci de poursuivre que «L’Alaotra n’a plus de stock de riz actuellement et est contrainte d’en importer pour ravitailler les 1 500 000 habitants de la région. Il faut savoir également qu’une grande partie de la production dans la région est destinée à Toamasina et Antananarivo, c’est-à-dire, aux alentours de 200 000 tonnes».

Du coup, les agriculteurs d’Ambatondrazaka se lancent dans la culture de contre-saison pour amortir la forte baisse de production. Ce qui a permis de récolter près de 3 000 tonnes de riz, selon les chiffres de la DRAE d’Alaotra Mangoro.

Infrastructure hydro agricole vétuste

Mais à part la mauvaise condition climatique, la vétusté des infrastructures hydro-agricoles pose également problème dans  cette région. Le manque d’entretien du barrage de dérivation de Manamotana qui irrigue une grande partie des rizières à Ambatondrazaka, a beaucoup d’impact sur la culture du riz dans ce district. Cela en raison de la désorganisation des Associations des usagers de l’eau dans le district.

Par ailleurs, force est de constater que la rivière de Sahavary qui alimente ce barrage, est de plus en plus ensablée à cause des pratiques des feu de brousse dans cette partie de l’île. Mais, les agriculteurs ont trouvé une solution pour faire face à ce problème d’eau, notamment celui de dévier le cours de la rivière d’Ankotrana à travers la construction d’un canal de 5 km pour pouvoir irriguer toutes les rizières à Ambatondrazaka. Le projet est déjà en cours actuellement. L’insuffisance de moyens financiers  reste toutefois un problème.

Riana R.

Une réponse à "Production rizicole : Épuisement du stock dans l’Alaotra"

  1. Neil NArimalala  05/12/2017 à 06:57

    bonjour
    A mon avis ce problème (problème hydrique , feu de brousse, infrastructure hydro agricole ….) a existé depuis longtemps ! Pourquoi n’ envisage t on pas une approche multidisciplinaire ? le problème rizicole dans la région alaotra mangoro ne réside pas seulement au niveau des producteurs !D’autres domaine doivent être prise en considération pour pouvoir re dynamiser le filière rizicole de cette région notamment , transport , environnement , sécurité, logistique , communication ………., enfin bref l’ approche systémique sera l’ outil pratique pour remédier cette situation .Mais autre probléme qui va mettre en place cette méthode d’ approche ????? une question bien posée est déjà la moitié d’ une solution !!
    crdlt

Les commentaires sont fermées.