Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Le FFKM dénonce : Madagascar à la dérive

Le FFKM dénonce : Madagascar à la dérive

La 40e réunion du comité central du FFKM s’est déroulée du 23 au 26 novembre dernier à Antsirabe. A l’issue de la rencontre, les dirigeants de cette institution ont de nouveau mis les pieds dans le plat des dirigeants.

Une nouvelle piqûre de rappel émanant des hommes d’église. A l’issue de la réunion du comité central du Conseil chrétien des églises à Madagascar (FFKM), dimanche dernier dans la Ville d’eaux, les Chefs d’église ont rappelé que le pays vit dans l’opacité totale. De la corruption au mélange du genre dans les affaires du parti et celui de l’Etat, en passant par l’insécurité, tout cela a été dénoncé par le FFKM.

Au niveau de la corruption, le Conseil a par exemple indiqué que ce fléau est à l’origine de l’arrêt de la poursuite des affaires liées aux trafics des ressources naturelles, car la corruption gangrène la vie du pays. En même temps, le FFKM fustige aussi le fait que « l’insécurité s’accroît autant que la pauvreté » et que  « la lutte contre les dahalo s’aggrave et ces derniers utilisent des moyens plus importants par rapport à ceux des forces de l’ordre ». Plus grave encore, les Chefs d’église notent que cette situation impacte sur la production de la population locale.

Sur le plan économique, le Conseil note que le pillage des richesses continue, tandis que les Malgaches deviennent des étrangers dans leur propre pays. Sur ce point, le FFKM dénonce, entre autres, l’opacité dans des accords de coopération qui, pourtant, importent à la génération future.

Confusion des pouvoirs

Par ailleurs, dans le communiqué du Conseil, les pratiques pas très… catholiques du parti présidentiel a été aussi mis à nu et ce, même si le nom de cette formation n’a pas été cité directement.

« L’information du parti accapare les médias nationaux et la population ne reçoit qu’une information à sens unique », ont déploré les Chefs d’église. Il en est de même sur le floue entre la gestion de l’argent des contribuables et celle du financement d’un parti.

Sur ce point, la Conférence des évêques du 8 novembre dernier avait déjà martelé la primauté de l’argent.  « C’est l’amour des richesses illicites, la corruption, l’argent, le pouvoir qui dictent la gouvernance. La compétence et la sagesse ont totalement disparu et ne sont plus les priorités pour développer le pays. Le conflit domanial n’est plus maîtrisé, ce qui fait que les héritages ancestraux sont perdus ou sont vendus aux étrangers », ont indiqué les évêques dans leur message, à l’époque.

En dépit des leurs prises de position, les chefs d’église constatent toutefois qu’ils semblent inaudibles auprès des responsables étatiques.  Comme ils l’ont souligné dans le communiqué du 26 novembre. « Il existe des nombreux rappels effectués par le bureau central lors des 38e et 39e réunions mais comme si le FFKM prêche dans le désert », a noté le groupe, qui estime que le pays a besoin d’un changement dans sa gestion d’autant qu’on vit dans la fourberie et le mensonge.

En effet, il est de coutume de constater que lorsque le pays traverse une crise, les acteurs politiques, tout comme les dirigeants, se tournent vers les hommes d’église. Cependant, paradoxalement, ces derniers ne sont jamais écoutés par les dirigeants. Ce qui n’empêche d’ailleurs pas le FFKM d’implorer les dirigeants à écouter la voix de l’église, et à répondre aux attentes de la population.

Rakoto

2 réponses à "Le FFKM dénonce : Madagascar à la dérive"

  1. RAMBININTSOA Clément  29/11/2017 à 01:17

    Malgré ce sombre tableau, le dernier mot appartient à Dieu seul, pas à quiconque : c’est la clef de notre espérance fruit de notre longue patience.

  2. Darius Fitia  01/12/2017 à 18:52

    Miarahaba ampanajana ny mpitondra fivavahana FFKM, tsara ny handinihanareo ny zava misy rehetra fa avy eo ny tokony hataonareo dia MIVAVAKA sy MITROTRO ambavaka ny mpitondra, ny vahoaka ary ny firenena ka hanaraka ilay filamatry ny FJKM hoe “Vontosy filazan-tsara ny nosy Madagasikara” Aza mankahala ny mpitondra fa @ maha-kristiana MIVAVAHA MAFY mba hampova azy ireo ka ialany @ tsy mety ataony, mahery ny vavaka

Les commentaires sont fermées.