Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Peinture : Natoa Rasolonjatovo célèbre ses 10 ans de carrière

Peinture  : Natoa Rasolonjatovo célèbre  ses 10 ans de carrière

Agé seulement de 20 ans, le jeune peintre Natoa Rasolonjatovo, spécialisé en peinture sur vitre, a déjà une longue carrière derrière lui. Ainsi, pour célébrer ses dix années en tant que peintre, il expose actuellement au restaurant Tamboho, sis à Tana Water Front Ambodivona, jusqu’au 1er décembre.

«Je n’arrive pas à croire que je célèbre déjà mes dix années de carrière», a annoncé Natoa Rasolonjatovo. En effet, le temps passe vite pour ce jeune talentueux ayant de l’expérience. Issu d’une famille de peintres, il a exposé pour la première fois en 2008, quand il avait 11 ans. «Je pensais que la peinture n’était pour moi qu’une simple passion», a-t-il ajouté.

Ensuite, à 14 ans, il a donné sa première exposition solo. «Mais je n’ai pas encore trouvé ma route en ce temps», a-t-il précisé. En effet, il a découvert la peinture sur vitre au hasard. «En fait, j’ai voulu réaliser un tableau, comme cadeau, et j’ai versé inopinément de la peinture sur une vitre, le résultat a été surprenant. Et c’est ainsi que j’ai eu l’idée de créer un tableau avec ce support». Il avait 15 ans.

Une technique spécifique

Mais peindre sur une vitre exige une technique de dessin hors pair. «Contrairement à la peinture classique, les détails devront être les premiers à figurer sur le verre et le fond sera le dernier à être fait», a expliqué l’artiste. Cependant, Natoa s’est tout de suite adapté à cette méthode. «Je suis gaucher. Il est facile pour moi d’écrire, par exemple à l’envers et ainsi, je suis à l’aise de dessiner à l’envers. Je ne rencontre aucune difficulté à réaliser ce genre de tableau», a-t-il affirmé. Au fait, l’artiste arrive à finir une œuvre après une journée et demie.

Un artiste reconnu

Sa carrière a sérieusement décollé l’année dernière. «J’ai été sélectionné à représenter les artistes malgaches durant la Francophonie. Durant cette exposition, le président français François Holland m’a même félicité», a-t-il ajouté. Après cette expérience, les contrats se sont multipliés. «De grandes entreprises m’ont sollicité ainsi que des boutiques et même des ambassades. Et j’ai participé à de grands évènements, tels que le forum de la diaspora, au mois d’octobre dernier, ou encore le forum de métier et de l’artisanat de l’océan Indien». Au total, il a déjà effectué une vingtaine d’expositions en solo et a déjà réalisé une centaine d’œuvres.

Ayant déjà un avenir plein de succès et d’espoir, Natoa Rasolonjatovo a pourtant un autre objectif bien établi. «J’aimerais continuer à étudier dans l’art pour mieux former les jeunes. J’aimerais surtout améliorer la mentalité et l’éducation des Malgaches qui pensent que l’art ne fait pas vivre son homme», a-t-il conclu.

Holy Danielle

 

Les commentaires sont fermées.