Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Vitrines numériques : contribution au développement des CATI

Vitrines numériques  : contribution au développement des CATI

A travers le Projet «Numérique pour tous», le ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique (MPTDN) a mis en place dans plusieurs  régions de la Grande île des Centres d’appui à la technologie et à l’innovation (Cati). C’est une sorte de  vitrines numériques  qui permettent à leurs bénéficiaires (Etudiants, chercheurs, entrepreneurs) d’utiliser les Nouvelles technologies de l’information et de la télécommunication (Ntic) et de réduire dans ce sens la fracture numérique dans les zones enclavées.

Sous cette optique, le ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique a signé le 16 novembre dernier une convention de partenariat avec le ministère de l’Industrie et du développement du secteur privé et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour l’opérationnalisation des Centres d’appui à la technologie et à l’innovation (Cati).

Innovation

Ladite convention prévoit de développer, d’une part, le transfert de technologie, la stimulation de l’innovation, et l’encouragement de la protection de la propriété industrielle ainsi que promouvoir l’entrepreneuriat. D’autre part, elle contribue au renforcement des capacités des chercheurs et à l’intégration des enseignants, chercheurs et universitaires aux réseaux de recherche internationaux à travers l’accès et l’exploitation d’une bibliographie internationale accessible par des plateformes virtuelles.

Le ministre Neypatraiky André Rakotomamonjy de souligner qu’ «En tant que ministère de tutelle du Numérique, la vision du département est que les technologies de l’Information et de la Communication (Ntics) contribuent au développement de l’économie Numérique et qu’ ils constituent un secteur d’appui et un levier de développement», lors de la signature de la convention de partenariat.

Pour rappel, le Cati est un outil mis en place pour suivre les recommandations de l’Organisation mondiale de la propriété industrielle, dans son plan de développement destiné aux pays émergeants, particulièrement les Pays les moins avancés (PMA).

Riana R.

 

Les commentaires sont fermées.