Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Respect des droits des enfants : inculquer la communication aux adultes

Respect des droits des enfants  : inculquer la communication aux adultes

« Pour qu’il y ait respect des droits des enfants, il faut passer par l’éducation des adultes sur le sens de la communication, en particulier les parents et les éducateurs », selon le président de l’association « Avotse », Fidimanantsoa Razafimamonjy, non moins Capénien de l’Ecole normale supérieure (ENS) de l’université de Toliara, département science de l’éducation.

Cet avis a été révélé au cours de son intervention sur l’insertion des jeunes dans la société, lors du séminaire annuel des sociétés civiles sur le respect des droits humains, vendredi dernier au Solimotel à Anosy.

D’après Fidimanantsoa Razafimamonjy, de par l’éducation qu’ils ont reçue depuis des générations, la majorité des ménages malgaches vivent sous le joug autoritaire voire répressif des parents, où les enfants n’ont droit à aucune explication ou réplique, mais tout simplement d’obéir.

De ce fait, ce sont les parents qu’on devrait d’abord éduquer, pour qu’il y ait une véritable  communication entre eux et leurs progénitures afin que ces derniers puissent vraiment s’épanouir. « Dans ces ménages, ce sont plutôt les expressions comme pourquoi tu as fais cela, tu ne devrais pas faire ceci, tu n’as rien n’à voir là-dedans, tu n’as qu’à écouter et obéir…qui dominent », a-t-il souligné. Du côté des parents, la peur d’être dépassé par les événements, susceptible de remettre en question leur autorité, ne fait qu’aggraver la situation.

Révolte

Face à de telles situations, il arrive que l’enfant finisse par se révolter. Cela se manifeste par des actes de délinquance juvénile, dont la gravité dépend du caractère de l’enfant et de la forme des châtiments exercés par les parents.

« Si on veut vraiment veiller au respect des droits des enfants ainsi qu’à leur épanouissement, les parents devraient d’abord avoir le sens de l’écoute. Un caractère qu’ils ne pourront pourtant avoir, sans passer par leur éducation », a affirmé le président de l’association « Avotse ».

Il ne faut pas oublier que les enfants ont aussi leurs propres droits pour qu’ils puissent se développer et s’épanouir correctement. Entre autres, le droit de vivre,  de se développer, le respect de ses opinions. Des exigences qui ne peuvent se réaliser sans une franche communication entre eux et les adultes qui les entourent.

Sera R

Les commentaires sont fermées.