Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Taekwondo WF : les ligues se rebiffent contre le Com

Taekwondo WF : les ligues se rebiffent contre le Com

La tentative du Comité olympique malgache (Com), dirigé par Siteny Randrianasoloniaiko, de garder la mainmise sur la Fédération malgache de teakwondo (FMKTD) est contestée par les ligues régionales dans une déclaration en date d’hier.

«C’est à cause des agissements pareils que le taekwondo malgache meurt à petit feu» a lancé ces ligues en apprenant que Rivo Rakotobe  est reconnu par le Com en tant que président par intérim de la discipline, suite à la nomination de celui-ci par le président sortant Andry Ramantsialonina et non moins poulain de Siteny Randrianasoloniaiko, le 3 octobre dernier.

Dans une lettre adressée à la presse, les 9 ligues régionales n’ont pas mâché leurs mots pour dénoncer ces agissements illégaux. «Le monde du taekwondo a été grandement surpris en apprenant la nomination à distance et d’une manière illégale de Rivo Rakotobe à la tête de la Fédération malgache de taekwondo. Puisqu’en date du 1er août 2017, les ligues régionales du taekwondo à Madagascar ont envoyé une lettre de doléances au secrétaire général relatif au fonctionnement de ladite fédération,. En même temps, ils ont également demandé la tenue d’une Assemblée générale avec  comme ordre du jour, la constatation de la défaillance de l’ancien président à diriger la fédération», ont-elles souligné.

«Après une demande auprès du ministère de la Jeunesse et des sports, ce dernier a donné son feu vert pour la tenue d’une élection suivant la lettre sous la référence : 077-17/MJS/SG/DGS en date du 9 août 2017», ont-elles poursuivi. Du coup, les ligues ont enclenché la vitesse supérieure, le 16 septembre, c’est-à-dire, presque un mois avant la lettre envoyée par Andry Ramantsialonina qui désigne Rivo Rakotobe à la tête de la fédération.

Après l’Assemblée générale extraordinaire, l’Assemblée générale élective qui a vu l’élection de Boto Tsara Dia Lamina comme nouveau président de la fédération.

Situation irrégulière

Deux ans sans activités notoires en tant que président de la FMKTD, Andry Ramantsialonina vit désormais à l’étranger. D’ailleurs, les ligues n’ont pas manqué de mentionner ce fait dans leur déclaration à la presse.

«L’article 6 du statut de la Fédération malgache de taekwondo précise que le comité exécutif est composé du président, du vice-président, du secrétaire général et du trésorier. En l’absence du président en situation irrégulière depuis des mois à l’extérieur et en l’absence du vice-président parti travailler à l’étranger, il est de mauvaise foi  de dire que le secrétaire général a agi d’une manière anti-olympique, puisque le mandat olympique elle-même de l’ancien président est déjà épuisé», ont-elles martelé.

«En tout cas, c’est une grande  première dans l’histoire du sport malgache en général et du taekwondo en particulier qu’il y ait une nomination à distance et par quelqu’un de révoqué par une Assemblée générale, organe suprême selon le statut», ont-elles conclu.

Naisa

Les commentaires sont fermées.