Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Bancarisation : la Fonction publique vise un taux de 45%

Bancarisation : la Fonction publique vise un taux de 45%

Le taux de bancarisation chez les fonctionnaires n’atteint pas encore les 10%. Pourtant, le processus en la matière permet de détecter les fonctionnaires fantômes  et de lutter contre  la corruption au niveau de l’administration publique.

C’est pourquoi, le ministère de la Fonction publique, de la réforme de l’administration, du travail et des lois sociales lance un projet à moyen terme afin d’atteindre un taux de bancarisation de 45% chez les employés de l’Etat au niveau national.  Pour cela, un partenariat entre la Bank of Africa (BOA) et la Fonction publique sera concrétisé le 9 novembre prochain durant une Journée portes ouvertes consacrée à la revalorisation de la gestion des Ressources humaines.

«Ce partenariat avec le ministère de la Fonction publique porte sur la bancarisation des fonctionnaires avant tout. L’entrée dans le système de bancarisation de salaire présente plusieurs avantages aux fonctionnaires, si on ne cite que le gain de temps et la sécurité. La BOA est également prête à accompagner les administrations publiques dans la modernisation de leurs activités», a fait savoir Vololomanitra Rakotondralambo, directeur général adjoint de la BOA, lors d’une conférence donnée à la presse, hier, au bureau du ministère de la Fonction publique aux 67 Ha.

En effet, un projet d’e-administration est actuellement en gestation pour la modernisation et la normalisation des infrastructures administratives. Alisoa Randrianantenaina, secrétaire général auprès du ministère de la Fonction publique a précisé à ce propos qu’ «Une délégation de la Fonction publique marocaine a récemment effectué une mission à Madagascar pour partager l’expertise marocaine avec l’administration malgache».

R.R.

Les commentaires sont fermées.