Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Manifestation publique : le président du Sénat en pré-campagne

Manifestation publique  : le président du Sénat  en pré-campagne

Décidément, seul le parti au pouvoir pour ne pas dire le régime a le droit d’organiser une manifestation publique. C’était le cas samedi dernier devant l’hôtel de ville de Mahajanga où le HVM par le biais du président du Sénat, Rivo Rakotovao en a profité pour repartir en précampagne.  Aucune restriction n’a été donnée par les dirigeants de la ville.

Depuis le début, l’idée farfelue du régime de jouer avec la Constitution n’a pas fait l’unanimité. Bien tard disent selon les uns, il s’agit d’un calcul politique malsain, disent les autres. Au fil des débats et des arguments soutenus, réviser la constitution ne semble pas faire le poids face à la tenue de la présidentielle, réclamée par tous et conformément au texte fondamental.

Conscient que modifier la constitution risque d’être un projet mort-né et de ne pas aboutir, le régime commence à mettre dans la ligne de mire la présidentielle sans pour autant laisser tomber sa détermination de réviser la constitution. Et comme au bon vieux temps, il se relance dans la précampagne.

Même sous le feu des critiques suite à sa nomination en tant que sénateur de Madagascar pour les quotas de ville des Fleurs, Rivo Rakotovao a pris des airs de sainte ni- touche à Mahajanga. Et il en a profité pour faire de la propagande en faveur du régime.

Deux poids deux mesures

Et d’après l’opinion publique, cela n’est qu’un début au détriment des autres partis qui en temps normal d’un processus électoral, devaient également se manifester. Mais la répression contre les manifestations publiques profite au régime qui use dans ce sens de son pouvoir pour contrecarrer les autres partis et notamment les candidats prétendants au titre.

«Comme s’ils veulent prouver au monde entier qu’ils ne sont pas concernés par les mesures prises contre la peste même si la plupart d’entre deux sont des dirigeants et des élus au pays», a fait remarquer le député Guy Rivo Randrianarisoa sur les réseaux sociaux.

Ce dernier de déclarer que ce n’est pas la première fois que les dirigeants et les pro-régime organisent des activités en public. Le député Guy Rivo Randrianarisoa a dénoncé un deux poids deux mesures. «La célébration des 15 ans du parti Tim a été refusée dans la majorité des régions où elle devait se tenir. Pourtant, le HVM jouit d’une liberté de manifester sans être inquiété», a-t-il clamé.

Un clin d’œil au Mapar

En tout cas, le parti HVM ne cache plus ses intentions de préparer l’opinion à la course à la présidentielle. Le président national du parti essaie même de faire une  offensive de charme aux élus de l’opposition. Samedi dernier, Rivo Rakotovao a profité d’une déclaration du maire Mokhtar Salim Andriatomanga qui affirme ne pas encore avoir été intronisé depuis son élection en 2015 pour lui remettre son écharpe de  maire.

Rakoto

 

Une réponse à "Manifestation publique : le président du Sénat en pré-campagne"

  1. Flavien Jean-JacquesJaovelo  07/11/2017 à 15:08

    Pré-Bacc n’est pas Bacc

Les commentaires sont fermées.