Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Deux nouveaux décès de peste : rentrée scolaire sur fond d’inquiétude

Deux nouveaux décès de peste  : rentrée scolaire sur fond d’inquiétude

Même si le nombre de malades et de décès a connu une nette baisse depuis quelques semaines, l’épidémie de peste continue de faire des victimes. La situation ne manque pas d’inquiéter les parents en ce moment où leurs enfants devront prendre ou rependre le chemin de l’école. Deux nouveaux décès ont été constatés avant-hier dans la capitale.

Une rentrée scolaire pas comme les autres. Des outils de prévention, tels que cache-bouche ou solutions antiseptiques pour se laver les mains…s’ajoutent à la liste de fournitures que les parents ont dû acheter le week-end dernier, à la demande ou non des écoles, pour mieux protéger leurs enfants contre la peste. En fait, en dépit des mesures prises au sein de chaque établissement en vue de limiter la propagation de l’épidémie en milieu scolaire, les parents ne manquent pas de manifester leurs craintes à envoyer leurs progénitures à l’école, notamment ceux qui utilisent les véhicules de transport en commun.

«La peur ne manque pas de nous atteindre vu que les risques d’attraper cette maladie ne sont pas moindre sur le chemin de l’école, notamment dans les bus. C’est pourquoi on essaie des les protéger au maximum, en les faisant porter tous les jours des cache-bouche, tout comme les personnes qui se chargent de les raccompagner à l’école», a soulevé une mère de famille qui habite à Ambohimirary.

Une autre, demeurant à Ankadrindramamy, a même manifesté son intention de ne pas envoyer son enfant, seulement âgé de 2 ans et trois mois, à l’école jusqu’à ce que l’épidémie soit totalement maîtrisée. «A son âge, l’envoyer à l’école ne constitue pas encore une priorité. Sa santé prime avant tout», a souligné notre source, qui compte redoubler de vigilance en vue de protéger ses deux autres enfants qui doivent emprunter les taxis be pour rejoindre leur établissement, sis à Antanimena.

131 décès en trois mois

A en croire les statistiques diffusées par le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC), l’épidémie continue encore de faire des victimes même si une nette amélioration de la courbe épidémiologique a été enregistrée ces dernières semaines.

Six nouveaux cas et deux décès ont été notifiés avant-hier, dont l’un est survenu  au Centre hospitalier mère-enfant (CHUMET) à Ambohimiandra et l’autre en dehors des formations sanitaires. Ceux-ci ramènent l’effectif des décès de peste enregistrés depuis le 1er août, soit en trois mois, à 131. Un chiffre record jamais enregistré durant les précédentes saisons pesteuses, où l’effectif des décès n’a jamais dépassé une centaine entre le mois de septembre à avril.

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.